Adrienne Choquette

Adrienne Choquette, née à Shawinigan en 1915 et morte à Québec en 1973, est une romancière et nouvelliste québécoise.

Adrienne Choquette
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Fille du docteur Henri Choquette, elle grandit dans la Mauricie. Après ses études au couvent des Ursulines de Trois-Rivières de 1924 à 1931, elle devient une employée de la jeune fonction publique québécoise[1]. En parallèle, elle collabore à des journaux et revues. Elle publie des articles dans Le Bien public, Le Nouvelliste, Le Samedi, La Revue populaire, Le Jour, Amérique française, Le Devoir et Les Cahiers de l’Académie canadienne-française.

En 1937 et jusqu’en 1948, elle est animatrice et réalisatrice à la radio CHLN de Trois-Rivières. De 1948 à 1970, elle est corédactrice, puis rédactrice, de la revue Terre et Foyer qui est publiée par le ministère de l’Agriculture du Québec.

Après la publication du roman La Coupe vide (1948), elle fait paraître le recueil de nouvelles La nuit ne dort pas (1954), lauréat du Prix Athanase-David. Ses dons pour le genre de la nouvelle se confirme dans Laure Clouet (1961), recueil devenu un classique de la littérature québécoise.

Le roman La Coupe vide reçoit la cote « Mauvais » par la revue Lectures en raison de son caractère moralement offensant[2].

En 1980, en hommage à cette auteur qui a joué un rôle dans l’avènement et le développement du genre littéraire de la nouvelle au Québec, la Société des écrivains canadiens de langue française crée le Prix littéraire Adrienne-Choquette pour reconnaître et récompenser chaque année la qualité d’un recueil de nouvelles publié.

ŒuvresModifier

RomansModifier

  • La Coupe vide (1948)
  • Le Temps des villages (1975)

Recueils de nouvellesModifier

  • La nuit ne dort pas (1954)
  • Laure Clouet (1961)

Littérature d'enfance et de jeunesseModifier

Autres publicationsModifier

  • Confidences d’écrivains canadiens-français (1939), propos d'écrivains recueillis par Adrienne Choquette
  • Gerbes liées (1933-1968), anthologie (1990), publication posthume

PrixModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Janelle, Claude, 1952-, Le Daliaf : dictionnaire des auteurs des littératures de l'imaginaire en Amérique française, Éditions Alire, (ISBN 9782896150748 et 2896150749, OCLC 780060805, lire en ligne), p. 111
  2. Hébert, Pierre, 1949-, Landry, Kenneth, 1945- et Lever, Yves, 1942-, Dictionnaire de la censure au Québec : littérature et cinéma, Fides, (ISBN 2-7621-2636-3 et 978-2-7621-2636-5, OCLC 63468049, lire en ligne), p. 152-153