Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Croÿ.

Adrien de Croÿ, seigneur de Beauraing, puis aussi seigneur puis comte du Rœulx, gouverneur des villes et châtellenies de Lille, Douai et Orchies (Flandre gallicante), à partir de 1530, et des comtés de Flandre et d'Artois (1546). Il mourut le au cours du siège de Thérouanne.

BiographieModifier

Il était le fils de Ferry de Croÿ, seigneur du Rœulx (ca. 1470 - 1524) et de Lamberte de Brimeu[1]. Il épousa le Claude de Melun († après 1553), fille de François de Melun, comte d'Épinoy et de Louise de Foix-Candale. Il fut élu chevalier de la Toison d'or en 1519 à Barcelone, et tint les offices de chambellan et premier maître d'hôtel de l'empereur Charles Quint. Ce dernier érigea la seigneurie du Rœulx en comté en marge de son couronnement impérial à Bologne, le . En représailles de la rébellion des Gantois, Charles Quint le chargea au printemps de 1539 de raser une partie des anciennes annexes de l'abbaye de Saint-Bavon pour y édifier une citadelle et tenir militairement la ville en obéissance[2].

Sa devise était « PLUS EN SERA ».

BibliographieModifier

  • Hans Cools, « Florent d'Egmont et Adrien de Croÿ, les carrières exemplaires de deux chefs de guerre de Charles Quint », dans Jean-Marie Cauchies, Jacqueline Guisset (dir.), Du métier des armes, à la vie de cour, de la forteresse au château de séjour. Familles et demeures aux XIVe – XVIe siècles. Turnhout, Brepols, 2005 (ISBN 2-503-52220-3), p. 205-216

Notes et référencesModifier

  1. Biographie nationale de Belgique, vol. 4
  2. Kervyn de Lettenhove, Histoire des Flandres, vol. VI : Temps modernes (1500-1792), Bruxelles, A. Vandale, , 554 p., in-octavo (lire en ligne), chap. 1 (« Charles Quint »), p. 120