Ouvrir le menu principal

Adrien Guillonnet

cycliste français
Adrien Guillonnet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (25 ans)
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes non-UCI
2009-2011AS Marcoussis
2012-2015VC Toucy
2016-2018SCO Dijon
Équipes UCI

Adrien Guillonnet, né le , est un coureur cycliste français, membre de l'équipe continentale asiatique Interpro Cycling Academy.

BiographieModifier

Débuts cyclistes et carrière chez les amateursModifier

Durant son enfance, Adrien Guillonnet s'adonne rapidement au sport, en pratiquant tout d'abord le football à l’école primaire, puis l'athlétisme au collège. Il commence finalement le cyclisme à l'âge de 16 ans, en deuxième année cadet, au sein du club de sa ville l'AS Marcoussis. Au moment d'aborder sa première saison chez les espoirs (moins de 23 ans), celui-ci cesse ses activités en raison de difficultés financières. Guillonnet quitte alors son Essonne natale pour rejoindre le Vélo Club de Toucy en 2011. Dans un premier temps, il court en deuxième catégorie[1], avant d'intégrer la structure DN2 du club en 2013, en compagnie de son coéquipier Jérémy Maison[2]. En parallèle de son activité sportive, il passe une licence de physique-mécanique à la faculté des sciences d’Orsay, puis débute des études d'ingénieur à l'INSA de Lyon[1].

En 2014, il remporte sa première victoire en première catégorie, sur le Grand Prix d'Ancelle[3]. Ces bonnes prestations lui confèrent naturellement un statut de co-leader au sein du Vélo Club de Toucy. La même année, il se classe notamment troisième du Tour du Lot-et-Garonne (Coupe de France DN2) et de Troyes-Dijon, ou encore quatrième du Tour de la Manche.

Devenu l'un des leaders du Vélo Club de Toucy, il se distingue au mois d'avril 2015 en s'imposant sur le Tour du Lot-et-Garonne, deuxième manche de la Coupe de France DN2[4]. Toujours au printemps, il termine dixième du Tour de la Manche, puis remporte la troisième étape de la Ronde du Centenaire[5]. Durant l'été, il obtient le titre de meilleur grimpeur des Trois Jours de Cherbourg, et termine troisième du Trophée des champions, sixième du Tour du Pays du Roumois et du championnat de France espoirs.

En 2016, il décide de rejoindre le SCO Dijon[6]. Au mois de juin, il s'offre le tout premier titre régional de champion de Bourgogne-Franche-Comté, juste devant son coéquipier Jérémy Cabot[7],[8]. Une semaine plus tard, il prend la deuxième place du Tour du Beaujolais, intercalé entre deux coureurs du Chambéry CF : Kevin Geniets et Hugo Pigeon[9]. À la fin du mois d'août, il montre de bonnes dispositions en montagne en remportant le Tour du Piémont pyrénéen, une course par étapes qui emprunte plusieurs cols pyrénéens, parmi lesquels le Soulor et l'Aubisque[10].

En 2017, Adrien Guillonnet réalise un bon début de saison, en remportant une épreuve du Tour de l'Ardèche méridionale et le Grand Prix de Châteaudun[11]. Au printemps, il obtient plusieurs accessits sur des épreuves de catégorie "élite nationale" : 4e du Tour de la Mirabelle[12], 5e du Grand Prix de Saint-Étienne Loire et 7e du Tour du Charolais, qui voit la victoire de son coéquipier Jérémy Defaye. C'est finalement sur Bourg-Arbent-Bourg que le coureur essonnien renoue avec le succès, en s'imposant en solitaire[13]. Le week-end suivant, il prend la troisième place du Prix du Saugeais, puis remporte le lendemain la première édition du Tour de Saint-Avold Centre Mosellan, devant son coéquipier Alexandre Paccot. Il décroche à cette occasion son premier et unique succès de la saison sur une course élite nationale[14]. Tout au long de l'été, il s'illustre sur les courses par étapes en terminant deuxième du Tour de Tarentaise et du Tour d'Auvergne, quatrième du Tour de Côte-d'Or, sixième du Tour du Chablais et huitième du Tour du Pays Roannais. Sur le circuit UCI, il prend la quatorzième place du Kreiz Breizh Elites. À la fin du mois d'août, il comptabilise un bilan notable de quatre victoires, quatorze podiums et 29 tops 6, s'affirmant ainsi comme étant l'un des meilleurs amateurs français[15].

Au printemps 2018, il prend notamment la deuxième place de Arbent-Bourg-Arbent, puis remporte la seconde étape du Prix du Saugeais, une épreuve "toutes catégories". Au classement général, il se classe deuxième, juste derrière son coéquipier Julien Souton[16]. En juin, il termine troisième du Tour du Beaujolais dans la même seconde que le vainqueur Geoffrey Bouchard, puis quinzième du Tour de Savoie Mont-Blanc, course de classe 2 où sont présents plusieurs professionnels[17]. Il enchaîne ensuite avec succès en remportant le Tour du Pays Roannais, après avoir fait l'impasse sur le championnat de France amateurs[18].

Carrière professionnelleModifier

En 2019, il rejoint l'équipe continentale asiatique Interpro Cycling Academy dirigée par l'ancien coureur professionnel français Damien Garcia. Il obtient quelques accessits au premier semestre pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs. Il se classe ainsi neuvième du Tour du Japon, treizième de la première édition du Mont Ventoux Dénivelé Challenges remportée par le coureur espagnol Jesús Herrada et dix-septième de la Route d'Occitanie. Il termine également quarante-septième du championnat de France de cyclisme sur route juste derrière Morgan Kneisky et Clément Chevrier. Durant l'été, il remporte ses premières victoires chez les professionnels au Tour cycliste international de la Guadeloupe. Il s'adjuge en effet le classement général[19] et la sixième étape[20] d'une course qu'il domine pratiquement de bout en bout après s'être emparé du maillot de leader au cours de la deuxième étape qui mène les coureurs de Petit-Bourg à Basse-Terre[21]. En septembre, il termine cinquième du Tour du Pays de Gex-Valserine.

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Interview… d’Adrien Guillonnet (SCO Dijon) », sur radiopeloton.fr,
  2. Nicolas Gachet, « VC Toucy : Guillonnet et Maison vont intégrer la DN », sur directvelo.com,
  3. Nicolas Gachet, « Grand Prix d'Ancelle : Classement », sur directvelo.com,
  4. François-Régis Olivier, « Adrien Guillonnet : « La dynamique collective arrive » », sur directvelo.com,
  5. « Ronde du Centenaire : Classements », sur directvelo.com,
  6. « Deux renforts de poids au SCO Dijon », sur bienpublic.com,
  7. Thierry Sandoz, « Cyclisme : Adrien Guillonnet premier champion de Bourgogne Franche-Comté malgré un incroyable Edouard Lauber », sur estrepublicain.fr,
  8. Claude Casseville, « Examen réussi pour Adrien Guillonnet et le SCO Dijon », sur lejsl.com,
  9. « Adrien Guillonnet sur la deuxième marche du podium », sur bienpublic.com,
  10. Jean-Michel Ruscitto, « Adrien Guillonnet : « Une course fantastique » », sur directvelo.com,
  11. « Et de deux pour Adrien Guillonnet ! », sur bienpublic.com,
  12. « Le SCO Dijon a tenté », sur bienpublic.com,
  13. Antoine Pouillard, « Adrien Guillonnet : « J'ai plus de réussite » », sur directvelo.com,
  14. « Tour de la CC de Saint-Avold — Rien n'arrête Adrien Guillonnet », sur velo101.com,
  15. Nicolas Mabyle, « La Grande Interview : Adrien Guillonnet », sur directvelo.com,
  16. Nicolas Mabyle, « Trois en un pour Adrien Guillonnet et le SCO Dijon », sur directvelo.com,
  17. Francis Spruyt, « Adrien Guillonnet : « Un cran en-dessous des meilleurs » », sur directvelo.com,
  18. Antoine Pouillard, « Adrien Guillonnet a fait le bon choix », sur directvelo.com,
  19. Steeve Prudent, « Adrien Guillonnet remporte le 69ème Tour cycliste international de Guadeloupe », sur francetvinfo.fr, (consulté le 12 aout 2019)
  20. Steeve Prudent, « Guillonnet s'impose à Saint-Claude en patron », sur francetvinfo.fr, (consulté le 12 aout 2019)
  21. Steeve Prudent, « Adrien Guillonnet endosse le paletot d'or », sur francetvinfo.fr, (consulté le 12 aout 2019)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier