Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faure.
Adrien Faure
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Lieu de détention
Distinctions

Adrien Faure (né le à Ussel - mort le à Brive-la-Gaillarde) fut un résistant français à l'occupant nazi, membre du mouvement « Combat », pendant la Seconde Guerre mondiale, qui fut déporté en 1943.

BiographieModifier

Après des études de notariat, Adrien Faure acquiert une charge d'huissier de Justice qu'il tiendra jusqu'à sa mort.

Militant dans divers mouvements catholiques, il fait la connaissance d'Edmond Michelet et se trouve à ses côtés pour diffuser son tract du . Chef de la propagande pour la région au mouvement « Combat » il participe notamment, à l'organisation de la manifestation du au monument aux morts alors que les troupes allemandes entrent dans la ville.

Il est arrêté, sur dénonciation, par la Gestapo le , interné au camp de Royallieu à Compiègne, puis déporté en mai 1943 au camp de concentration d'Oranienbourg-Sachsenhausen.

À son retour il devient président de la Fédération nationale des internés résistants (FNDIRP). Plusieurs fois conseiller municipal, cité à l'Ordre de l'Armée et médaillé de la Résistance, il était officier de la Légion d'honneur et titulaire de la croix de guerre avec palme.

Marie Eva Auphelle (née à Azerat, (Dordogne), le - morte à Brive le ), fut son épouse et son adjointe dans la Résistance. Femme de cœur, très dévouée, elle créa en 1962, à Brive, l'Association départementale des amis et parents d'enfants inadaptés de la Corrèze (l'ADAPEIC). Elle fut décorée de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite.