Ouvrir le menu principal

Adrien Arcelin

préhistorien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arcelin.
Adrien Arcelin
Adrien Arcelin.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Pseudonyme
Adrien CranileVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant

Adrien Arcelin est né le à Fuissé (Saône-et-Loire). Géologue et archéologue préhistorien alors que cette science est tout juste naissante, il est l'inventeur avec Henry Testot-Ferry du site préhistorique de Solutré.

Il est mort le à La Roche-Vineuse (Saône-et-Loire).

Sommaire

BiographieModifier

Bachelier ès lettres et ès sciences du lycée de Mâcon, il intègre en 1860 l'École impériale des chartes, dont il sort premier en 1864, avec une thèse sur "Les institutions militaires de Charlemagne".

Il reçoit alors le poste d'archiviste de la Haute-Marne, à Chaumont. Il y étudie la collection de bulles pontificales et écrit Morimond ou les milices chevaleresques d'Espagne et du Portugal, dès l'année 1864[1].

Rentré en France après des missions effectuées en Orient pour le compte du ministère de l'Instruction publique, il réalise des cartes géologiques détaillées de France au profit du ministère des Travaux publics.

Il revient dans le Mâconnais où sa rencontre avec Henry Testot-Ferry avait infléchi ses activités vers la géologie et la préhistoire. C'est donc avec son ami – qui a découvert une série de « foyers-sépultures » au Crot du Charnier[2] – qu'il fouillera Solutré, dès 1866. Ils publient ensemble L'âge du renne en Mâconnais[3] : mémoire sur la station du Clos du Charnier à Solutré.

Arcelin poursuivra les travaux sur le site, aidé de l'abbé Antoine Ducrost. En 1876, il est nommé conservateur des collections d'archéologie et d'histoire du Musée de la ville de Mâcon.

Savant catholique défendant la notion de sépulture préhistorique, il s'oppose notamment au libre penseur Gabriel de Mortillet[4].

Adrien Arcelin fut également :

Adrien Arcelin est mort le 21 décembre 1904, laissant à son fils aîné, le docteur Fabien Arcelin qu'il avait associé à ses travaux, le soin de poursuivre sa tâche à Solutré.

Solutréen - Collection d'Adrien ArcelinModifier

Arcelin auteur de romanModifier

 
Légende de la « chasse à l'abîme » sur la Roche de Solutré.

Le roman d'Adrien Arcelin (publié sous le pseudonyme anagramme "Adrien Cranile"), Solutré ou les chasseurs de rennes de la France centrale, Paris 1872, est le premier « roman préhistorique », avant La Guerre du feu (J.-H. Rosny aîné, 1909). C'est ce récit qui lance la légende des chevaux précipités du haut de la Roche de Solutré sous la poursuite des chasseurs, cette théorie est contredite par l'analyse de l'emplacement des gisements d'ossements par rapport au sommet de la Roche[5].

BibliographieModifier

  • Adrien Arcelin, Morimond ou les milices chevaleresques d'Espagne et du Portugal, Chaumont, Ch. Cavaniol, 1864
  • Adrien Cranile [Adrien Arcelin], Solutré ou les chasseurs de rennes de la France centrale[6], Paris, 1872
  • Adrien Arcelin, Les fouilles de Solutré, Mâcon, 1873
  • Annales de l'Académie de Mâcon[7], 1869-1906
  • 1866 : l'invention de Solutré, Catalogue de l'exposition de l'été 1989 au Musée Départemental de Préhistoire de Solutré
  • Indicateur héraldique et généalogique du Mâconnais[8], A. Arcelin, Mâcon, 1865

Notes et référencesModifier

  1. « Nécrologie », Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, no 66,‎ , p. 176-179 (lire en ligne)
  2. « Qui est l'inventeur de Solutré ? », article d'André Jeannet paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 88 (hiver 1991-1992), pages 9 et 10.
  3. Ferry, Henri de et Arcelin Adrien, L'âge du renne en Mâconnais : mémoire sur la station du Clos du Charnier à Solutré, Mâcon, , 42 p. (lire en ligne)
  4. Arnaud Hurel & Noël Coy, Dans l’épaisseur du temps. Archéologues et géologues inventent la préhistoire, Publications scientifiques du Muséum, , 442 p. (ISBN 978-2-85653-666-7)
  5. François Poplin, « Le Grand saut des chevaux de Solutré », L'Homme, vol. 30, no 116,‎ , p. 137-142
  6. Arcelin, Adrien, Solutré ou les chasseurs de rennes de la France centrale, Hachette, (lire en ligne)
  7. « Annales de l'Académie de Mâcon », sur Gallica.bnf
  8. « Indicateur héraldique et généalogique du Mâconnais, », sur Gallica.bnf,

Liens externesModifier