Ouvrir le menu principal
Académie des arts, sciences et belles-lettres de Mâcon
Académie des arts, sciences et belles-lettres de Mâcon.png
Sceau de l’Académie des arts, sciences et belles-lettres de Mâcon.
Académie de Mâcon.JPG
L'hôtel Senecé (XVIIIe), propriété et siège de l'Académie depuis 1896.
Histoire
Fondation
9 septembre 1805 (en tant que Société d'encouragement, avant de devenir le 30 décembre suivant « Société des Sciences, Arts et Belles-Lettres »)
Cadre
Type
Domaines d'activité
Objectif
Recherches et diffusion du savoir dans les domaines des sciences, des lettres et des arts
Siège social
Mâcon (41, rue Sigorgne - 71000 Mâcon / 09.75.60.45.35)
Pays
Langue
Français
Organisation
Membres
Michel Anicet, André Bazzana, Bernard Billier, Jean-Michel Dulin, Evelyne Fénart, Henri Galland, Alain Gressard, Joëlle Pojé-Crétien et Philippe Prompt (membres du conseil d'administration)
Fondateur
Président
Micheline Cotessat (élue le 12 février 2019)
Président d'honneur
Jean Combier et Jean-Michel Dulin
Secrétaire général
Jacqueline Bernet (secrétaire générale adjointe : Colette Tonneau)
Affiliation
Publication
Annales (publication annuelle, depuis 1851)
Site web

L'académie des arts, sciences et belles-lettres de Mâcon (Saône-et-Loire), dite académie de Mâcon, est une société savante, fondée en 1805 et reconnue d'utilité publique en 1829.

HistoriqueModifier

Installée au n° 41 de la rue Sigorgne, dans l’hôtel Senecé (du XVIIIe siècle), classé monument historique en 1962[1], elle abritait naguère le musée Lamartine de Mâcon.

Fondée le 9 septembre 1805, elle a été reconnue d'utilité publique en juillet 1829 par le roi Charles X.

Elle est membre de la Conférence nationale des académies des sciences, lettres et arts, conférence qui réunit, depuis 1989, sous l'égide de l'Institut de France, trente-deux académies de province. Ces académies dont la fondation remonte - pour vingt-cinq d'entre elles - à l'Ancien Régime se caractérisent par leur ancienneté, leur caractère pluridisciplinaire, la nature de leurs activités, leur rôle culturel au plan régional ou local, leurs règles de recrutement et de fonctionnement semblables.

1994 : réforme du fonctionnement intérieur de l'Académie et suppression du poste de secrétaire perpétuel.

PropriétésModifier

L'Académie de Mâcon est propriétaire de l'hôtel Senecé, hôtel particulier dans lequel elle est installée, rue Sigorgne.

L'Académie de Mâcon est également propriétaire depuis 1947 de la chapelle des moines de Berzé-la-Ville, qui lui a été donnée cette année-là par Miss Evans, archéologue britannique qui l'avait achetée.

A partir de 1956, l'Académie est propriétaire de la Solitude (ou « Pavillon des Girondins »), à Prissé, petit pavillon au milieu des vignes dans lequel Alphonse de Lamartine – qui présida cette société savante à quatre reprises – rédigea Le Voyage en Orient et travailla à l'Histoire des Girondins et à Jocelyn (incendié en 1996, il fut reconstruit à l'identique par l'Académie).

OrganisationModifier

Les membres de l’Académie sont classés en cinq catégories : associés, correspondants, titulaires, titulaires émérites et membres d’honneur. Les membres titulaires sont au nombre de 35 depuis la révision des statuts en 2015.

PrésidentsModifier

  • 1987 : Fernand Nicolas.
  • 1994-1999 : Fernand Nicolas.
  • 1999-2005 : Jean Combier.
  • 2013-2017 : Vincent Lauvergne.
  • 2017-2019 : Jean-Michel Dulin.
  • Depuis 2019 : Micheline Cotessat.

Secrétaires perpétuels / générauxModifier

Objectifs et actionsModifier

L'académie de Mâcon a mené et mène des actions dans plusieurs domaines :

  • publication de cent vingt-six tomes des Annales résumant les travaux de ses membres;
  • attribution d'un prix quinquennal littéraire;
  • attribution, lors des Biennales Lamartine de la Ville de Mâcon, du trophée « Les Ailes de l'expérience ».

PublicationsModifier

 
Façade de l’académie de Mâcon (hôtel Senecé)
Annales

L'Académie de Mâcon édite, chaque année, depuis 1851, ses Annales, publication fondée au XIXe siècle sous le titre de Comptes rendus. Format : 15,5 x 22 cm.

Les séries éditées entre 1851 et 1938 sont majoritairement disponibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France :

Autres publications aux frais de l'Académie disponibles sur Gallica

Trophée Les Ailes de l'expérienceModifier

Distinction francophone décernée par l'Académie de Mâcon au titre de meilleur espoir auteur compositeur de chansons à texte. Elle est attribuée tous les deux ans dans le cadre des « Biennales Lamartine » de la Ville de Mâcon.

MembresModifier

Voir la filiation des fauteuils.

Ont notamment été membres de l'Académie de Mâcon les personnalités suivantes :

RéférencesModifier

  1. Notice no PA00113325, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Il termina sa carrière d'officier général en tant que directeur du matériel de la 1re région militaire. Il était chevalier de la Légion d'honneur, commandeur de l'ordre national du Mérite, titulaire de la croix de guerre 1939-1945, des palmes académiques et du Mérite agricole. Il fut notamment président de la Société des amis des arts et des sciences de Tournus.

AnnexesModifier