Adolf Dassler

fondateur de la société allemande de vêtements de sport Adidas

Adolf Dassler, surtout connu sous le nom d'Adi Dassler, né le à Herzogenaurach (royaume de Bavière) et mort le dans la même ville, est le fondateur de la société allemande de vêtements de sport Adidas, baptisée ainsi d'après son nom.

BiographieModifier

Il est le frère de Rudolf Dassler, le fondateur de la marque Puma.

En 1924, la famille Dassler se lance dans la fabrique de chaussures de sport. La société Gebrüder Dassler Schuhfabrik est créée par les deux frères Adolf, dit « Adi », et Rudolf Dassler à Herzogenaurach. Aux Jeux olympiques de 1928, les Dassler équipent de nombreux athlètes. Dans les années 1930, ils rejoignent le parti nazi[1] et durant la guerre, la marque équipe la Wehrmacht.

La discorde entre les deux frères s'accentue. Adi aurait fourni aux Américains des informations soupçonnant Rudi, son frère, d'être un membre des SS et qui ont permis sa capture. En 1948, à la suite de divergences aujourd'hui encore inexpliquées, les deux frères se brouillent, et Rudolf crée sa propre entreprise, PUMA Schuhfabrik Rudolf Dassler[2]. Son frère rebaptise alors l'entreprise initiale en Adidas, contraction de son nom : Adi Dassler

À sa mort, son fils, Horst Dassler prend la direction de la société. Il est aussi le fondateur, en 1973, de la société Arena.

Dans la culture populaireModifier

On le voit dans le film Le Miracle de Berne (2003) présenter son nouveau modèle de chaussures révolutionnaires à crampons à vis à l'entraîneur Sepp Herberger.

Notes et référencesModifier

  1. Lionel Froissart, « Adidas / Puma. A coups de pompes » (version du 18 décembre 2019 sur l'Internet Archive), sur liberation.fr,
  2. Nolwenn Mousset, « Adidas & Puma : l'histoire des frères ennemis », sur http://start.lesechos.fr/, (consulté le ).

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier