Académie des sciences de Sienne

maison d'édition
Académie des sciences de Sienne
(it) Accademia delle Scienze di Siena
Image dans Infobox.
L'entrée de l'Académie.
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
Sciences
Siège
Pays
Coordonnées
Langue
Langue de travail
Organisation
Fondateur
Président
Giuseppe Manganelli
Secrétaire général
Paola Lusini
Site web

L’Académie des sciences de Sienne (en italien : Accademia delle Scienze di Siena, également appelée Accademia dei Fisiocritici) est une académie italienne fondée au XVIIe siècle à Sienne.

HistoireModifier

Dans le but de promouvoir les analyses du monde physique à la lumière de la méthode expérimentale, l'académie est fondée le par Pirro Maria Gabrielli, doyen de médecine, de biologie et de botanique.

À sa fondation, son siège est à l'hôpital Santa Maria della Scala, avant d'être déplacé en 1694 auprès de la Sapienza où, quelques décennies plus tard, Gabrielli réalise la méridienne[1] siennoise dite Eliometro fisiocritico, plaçant Sienne à la quatrième place en Europe, après Rome, Paris et Bologne.

Le tremblement de terre de 1798 rend nécessaire le déplacement de son siège, placé définitivement en 1816 à l'ancien couvent Santa Mustiola, situé rue Pier-Andrea-Mattioli.

Aujourd'hui ses locaux abritent de précieux échantillons géologiques, minéralogiques, paléontologiques et zoologiques visibles dans le musée d'histoire naturelle.

On peut y voir, par exemple la météorite qui tomba sur la région le à 19 h 00, au sud-est de la ville, récoltée et étudiée par Ambrogio Soldani.

Sa devise est : « è Veris quod possit vincere falsa. »

Notes et référencesModifier

  1. Lunette qui permet de mesurer la hauteur du Soleil à son passage à midi (au méridien).

Liens externesModifier