Abdurrahmân Badawî

Abdurrahmân Badawî (arabe : عبد الرحمن بدوي) (né le à Sharabas, Égypte, mort le au Caire), existentialiste égyptien, est professeur de philosophie et poète. On voit en lui le « principal maître de l'existentialisme arabe »[1]. Il a signé plus de 150 travaux, dont 75 articles d'encyclopédie. Il écrivait aussi bien dans sa langue natale, l'arabe, qu'en anglais, en espagnol, en français, en allemand et il lisait le grec ancien, le latin et le farsi[2].

Abdel Rahman Badawi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Le CaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
عبد الرحمن بدويVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Il est diplômé de l'Université du Roi Fouad, au Caire, en 1938. Il a été l'élève de Louis Massignon. Sa thèse, sous la direction d'Alexandre Koyré, Le Problème de la mort dans la philosophie existentielle, inspire des générations de penseurs et d'intellectuels égyptiens. En 1940, dans son livre Greek Heritage in Islamic Civilisation, il estime que le clash des civilisations est inévitable et insolvable. Il pense qu'on ne peut comprendre la nature de la civilisation islamique qu'en l'évaluant en réaction à la civilisation grecque, celle-ci étant incapable de produire une analyse de l'esprit de celle-là.

Il est à la tête du département de philosophie de l'Université depuis 1967 quand, en , le colonel Mouammar Kadhafi le fait arrêter et fait brûler tous ses livres en public. Le président Anouar el-Sadate le fait libérer après 17 jours de détention dans les geôles libyennes. Il est Professeur en Libye (1967-1973) puis au Koweït (1975-1982).

En français, on doit à Abdurrahmân Badawî la première édition de la sîra d'Ibn Ishaq/Ibn Hicham (traduction de l'édition de référence de Ferdinand Wüstenfeld, parue en 1858-1859), parue sous le titre Ibn Ishaq, Muhammad, introduction et notes par Abdurrahmân Badawî, éditions Al Bouraq () : tome 1, 654 pages, (ISBN 978-2-84161-153-9) ; tome 2, 608 pages, (ISBN 978-2-84161-154-6). Sur le contenu de cette Sira, voir Tribus musulmanes et juives de Yathrib.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mona Mikhail, Studies in the Short Fiction of Mahfouz and Idris, NYU Press, , p. 28.
  2. (en) « Abdurrahmân Badawî », sur thefreelibrary.com.

Liens externesModifier