A Good Man (film, 2020)

film de Marie-Castille Mention-Schaar sorti en 2020
A Good Man
Réalisation Marie-Castille Mention-Schaar
Scénario Marie-Castille Mention-Schaar
Christian Sonderegger
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 107 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

A Good Man est un film français de Marie-Castille Mention-Schaar, sorti en 2020.

Initialement sélectionné pour le festival de Cannes 2020, il est présenté au festival du cinéma américain de Deauville 2020 dans la sélection spéciale L'heure de la Croisette.

SynopsisModifier

Aude et Benjamin s'aiment et vivent ensemble depuis plusieurs années. Ils veulent avoir un enfant, mais Aude ne peut pas. Alors Benjamin décide de porter leur enfant. Car Benjamin est un homme trans et peut tomber enceint[1].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données Allociné.

ProductionModifier

Le film est tourné à l'île de Groix, dans le Morbihan, dans sa plus grande partie. Le tournage s'est déroulé d'avril à , selon Le Télégramme[3]. Près de 150 habitants locaux sont venus figurer dans le film, selon le même journal.

Critiques et controverseModifier

Avant même sa sortie, le film crée la controverse sur les réseaux sociaux lorsqu'il est annoncé que Noémie Merlant, une femme cisgenre, a été choisie pour interpréter le rôle principal d'un homme transgenre[4]. Dans une note d'intention, Marie-Castille Mention-Schaar justifie son choix par le manque d'acteurs trans en France. Selon elle, ceux-ci « se comptent sur les doigts d'une main ». La création du hashtag #ActoraTrans est mis en place sur Twitter afin de permettre aux acteurs et actrices trans et non-binaires d'être visibles et montrer qu'elles et eux existent et sont disponibles « pour jouer des rôles qui les représentent »[4].

Le film est mentionné de manière négative dans une lettre ouverte publiée par l'actrice Rose Harlean dans le magazine Têtu en août 2020. L'actrice critique « la performance cis » qui permet aux acteurs cisgenres d'obtenir de grandes récompenses grâce à leurs personnages qui font du sensationnalisme des vécus transgenres. « Une fois la récompense obtenue, l'acteur ou l'actrice en question troque sa fausse barbe pour une longue robe ou bien son maquillage, sa perruque et ses accessoires pour un smoking. Tout cela perpétue une fausse image de travestissement »[5].

Le film reçoit des critiques internationales lorsqu'il est projeté pour la première fois au Festival du cinéma américain de Deauville et au Festival international du film de Toronto pour le casting d'une actrice cisgenre dans le rôle d'un personnage transgenre. Le film est accusé de « Transface »[6],[7].

DistinctionModifier

SélectionModifier

Notes et référencesModifier

  1. AlloCine, « A Good Man » (consulté le 9 juin 2020)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. « Tournage à Groix. 150 figurants pour « A good man » », sur Le Télégramme, (consulté le 9 juin 2020)
  4. a et b « #ActoraTrans : oui, les acteurs et actrices trans et non-binaires existent », sur RTL.fr (consulté le 3 juillet 2020)
  5. « "Les acteurs et actrices trans existent !" : lettre ouverte au cinéma français », sur TÊTU, (consulté le 19 septembre 2020)
  6. (en-US) « 'A Good Man' Faces Backlash for Casting Cis Woman in Lead Trans Role », sur TheWrap, (consulté le 19 septembre 2020)
  7. (en-US) « Toronto 2020: A Good Man Is Another Transface Film », sur Solzy at the Movies, (consulté le 19 septembre 2020)
  8. « Cannes 2020 : découvrez les 56 films qui ont obtenu le label du festival, annulé en raison de l'épidémie de Covid-19 », sur Franceinfo, (consulté le 9 juin 2020)

Liens externesModifier