A.S.T.R.I.D.

entreprise publique belge de télécommunications
(Redirigé depuis A.S.T.R.I.D)

A.S.T.R.I.D.
logo de A.S.T.R.I.D.

Création [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
BCE 0263893151[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.astrid.beVoir et modifier les données sur Wikidata

A.S.T.R.I.D. (acronyme de l'anglais : All-round Semi-cellular Trunking Radio communication system with Integrated Dispatchings) est un opérateur de télécommunications belge spécialisé dans tous les services de secours et de sécurité.

Il offre une infrastructure de radiocommunication intégrée et codée pour la voix et les données au profit de la sécurité civile (pompiers et protection civile), des intervenants de l'aide médicale urgente (c'est-à-dire les ambulances AMU, le service SMUR/PIT, ainsi que la Croix-Rouge de Belgique), des services actifs des douanes et des services de police belges.

HistoireModifier

 
Bipeur de pompier belge du système de télécommunication A.S.T.R.I.D. en 2013

Depuis 1998, ASTRID assure le développement, la gestion et l’entretien d’un réseau national de radiocommunication, d’un réseau de paging et des centres de dispatching disponible pour tous les services de  secours et de sécurité. ASTRID est une société anonyme de droit public créée en exécution de la loi du 8 juin 1998 (Moniteur belge du 13 juin 1998) relative aux radiocommunications des services de secours et de sécurité. Les statuts de la société ont été établis par un arrêté royal du 27 juin 1998 (Moniteur belge du 31 juillet 1998) délibéré en Conseil des Ministres.

En 2013, ASTRID déploie une nouvelle solution qui se base sur l'utilisation de réseaux télécoms 3G traditionnels afin de supporter les besoins grandissant en données mobiles, sous l'appellation "Blue Light Mobile"[2].

Lors des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, le réseau TETRA ASTRID a été soumis à une charge d'appels très élevée. Par conséquent, plusieurs utilisateurs n'ont pas pu transmettre leurs appels dans des délais raisonnables[3],[4].

En 2018, le gouvernement belge prévoit un arrêt du réseau TETRA phasé sur les dix prochaines années, avec une transition progressive vers Blue Light Mobile[5],[6].

ServicesModifier

Service voix (TETRA)Modifier

ASTRID possède une infrastructure de radio numérique digitale à ressources partagées (Trunking) qui suit la norme européenne TETRA. Ainsi, plusieurs centaines de stations de base (relais) sont déployées sur l'ensemble du territoire belge. Celles-ci centralisent les appels via les commutateurs provinciaux, eux-mêmes raccordés ensemble pour former un réseau complet[7].

Un utilisateur peut donc effectuer des appels individuels ou des appels de groupe sur l'ensemble du pays. Ce réseau cellulaire assure une transition transparente d'une station de base à une autre, sans intervention de l'utilisateur et sans affecter la qualité de service.

ASTRID emploie la bande de fréquence 380-395 MHz[8], avec un schéma de chiffrement propre au services de secours, TEA2. Les infrastructures sont fabriquées par Airbus Defence and Space (précédemment EADS/Nokia).

Paging (POCSAG)Modifier

Data (Blue Light Mobile)Modifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Banque-Carrefour des Entreprises, (base de données) 
  2. Kristof Van der Stadt, « Eigen 3G-datanetwerk van hulpdiensten start in april », sur Site-DataNews-NL, (consulté le 5 décembre 2020)
  3. La Libre.be, « Attentats: Le système Astrid a failli, la police a été contrainte de communiquer via Whatsapp », sur LaLibre.be, (consulté le 5 décembre 2020)
  4. (en) « The worst you can think of may not be bad enough », Secure Land Communications,‎ (lire en ligne)
  5. « Les services de secours basculeront sur les réseaux GSM ordinaires », sur L'Echo, (consulté le 5 décembre 2020)
  6. Pieterjan Van Leemputten, « Le réseau Astrid va être démantelé », sur Site-DataNews-FR, (consulté le 5 décembre 2020)
  7. (en) Airbus, « ASTRID - réseau national de sécurité publique en Belgique », sur www.securelandcommunications.com (consulté le 5 décembre 2020)
  8. « Cadre juridique | ASTRID », sur www.astrid.be (consulté le 5 décembre 2020)