9e régiment de tirailleurs algériens

9e Régiment de Tirailleurs Algériens
Image illustrative de l’article 9e régiment de tirailleurs algériens
Insigne régimentaire du 9e Régiment de Tirailleurs Algériens

Création 1913
Dissolution 1961
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Tirailleurs
Rôle Infanterie
Garnison Miliana et Ténès. Orléanville en 1946.
Devise Le Plus haut
Inscriptions
sur l’emblème
Verdun 1916
La Somme 1916
Le Matz 1918
Djebel Zaghouan 1943
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale.
Batailles Bataille de Verdun
Bataille de la Somme
Fourragères Aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
trois palmes
deux étoiles de vermeil
Mérite militaire chérifien

Le 9e régiment de tirailleurs algériens était un régiment d'infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l'armée de terre française.
Créé en 1913. Il est dissous en 1944. recréé en 1946 comme 9e R.T.A. Dissous en 1961.
Campagnes: France 1914-1918, Maroc 1925-1926, Tunisie 1942-1943, Italie 1944, Madagascar 1947.


Création et différentes dénominationsModifier

  • : Création du 9e Régiment de Marche de Tirailleurs Algériens à partir des 1er et 5e bataillons du 1er Régiment de Tirailleurs Algériens
  • : Ses 2e et 3e bataillons, forment avec le 1er bataillon du 1er RTA, le 1er Régiment de Marche Tirailleurs, et part pour la France; le 1er bataillon du 9e RTA reste en Algérie
  • : Le 1er bataillon débarque en France et est affecté au 2e Régiment Mixte de Zouaves et de Tirailleurs
  • : Les 3 bataillons sont à nouveau réunis et forment le 9e Régiment de Marche de Tirailleurs
  • 1944: Dissous
  • 1946: Recréé comme 9e Régiment de Tirailleurs Algériens
  • 1961: Dissous

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Colonels et chefs de corpsModifier

  • 15/04/1913: Colonel Velly
  • 02/08/1914: Colonel Vuillemin
  • 26/09/1914: Lieutenant-colonel Duruy
  • 30/03/1915: Lieutenant-colonel d'Anselme
  • 24/05/1915: Lieutenant-colonel Huguet d'Étaules
  • 17/09/1915: Lieutenant-colonel Tassy de Montluc
  • 10/1916: Lieutenant-colonel Derigoin
  • 07/11/1916: Lieutenant-colonel Altmeyer
  • 25/04/1917: Lieutenant-colonel Clavery



Historique des garnisons, combats et batailles du 9e RTAModifier

Avant 1914Modifier

Première Guerre mondialeModifier

les 2e et 3e bataillons forment, avec le 1er bataillon du 1er R.T.A., le 1er R. M. T., sous les ordres du colonel Vuillemin.

1914Modifier

Charleroi ().
Repli (-).
La Marne (7-).
L'Yser ( à ).

1915Modifier

L'Aisne (octobre - )
Champagne (mars 1915).
La formation du 9e Régiment de Marche de Tirailleurs ().

1916Modifier

Verdun ().
Lorraine (Hiver 1916-1917)

1917Modifier

Mont Cornillet ().
Verdun (-).

1918Modifier

Contre-offensive sur le Matz ( ).
Forêt de Retz ( 9-).
Combat des 18 et .
Sur l'Ailette( au ).
En Champagne ( au ).

Entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

En 1939 en Afrique du nord, les réservistes, français et indigènes sont rappelés pour former de nouveaux régiments et compléter ceux d'active. Comme le 9e R.T.A. qui compose la 81e D.I.A. avec les 1er et 5e R.T.A.


De fin août 1939 au :
La 81e D.I.A. du Général de brigade Chevalier elle est composée du 218e R.I, 1er R.T.A., 9e R.T.A., 65e R.A.A., 81e Groupe de Reconnaissance de Division d'Infanterie.


Campagne de Tunisie 1942-1943:
La Division de Marche d'Alger du Général Conne est composée des (65e R.A.A, 1er R.T.A, 9e R.T.A).


Le , la 3e compagnie du l/9e R.T.A est rattachée au 1er B.L.E Forte de 262 hommes du rang, de 18 sous-officiers et 2 officiers et commandée par le lieutenant Gros, elle devient la 3e compagnie Nord Africaine de la 13e D.B.L.E.

Après 1945Modifier

Orléanville en 1946.

Inscriptions portées sur le drapeau du régimentModifier

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]:

 
fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918

 

DécorationsModifier

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918   avec 3 palmes, 2 étoiles de vermeil. (Trois citations à l'ordre de l'Armée, puis deux à l'ordre du Corps d'Armée). Puis du Mérite militaire chérifien.

Il a le droit au port de la Fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918.

DeviseModifier

Le Plus haut

Insignes du régimentModifier


Refrain du RégimentModifier


Sources et bibliographieModifier

  • Anthony Clayton, Histoire de l'Armée française en Afrique 1830-1962, Albin Michel, 1994
  • Robert Huré, L'Armée d'Afrique: 1830-1962, Charles-Lavauzelle, 1977

Notes et référencesModifier

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier