52e division d'infanterie (Allemagne)

division de l'armée allemande

52e division d'infanterie
52. Infanterie-Division
52e division d'instruction
52. Feldausbildungs-Division
52e division de sécurité
52. Sicherungs-Division
Image illustrative de l’article 52e division d'infanterie (Allemagne)
Insigne de la division

Création 26 août 1939 au 1er novembre
3 décembre 1943 au 1er avril 1944
12 avril 1944 au 9 février 1945
Dissolution
Pays Flag of Germany (1935–1945).svg Allemagne
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie
Rôle Infanterie
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Moscou

La 52e Division d'Infanterie (en allemand : 52. Infanterie-Division ou 52. ID) qui deviendra la 52e division d'instruction (52. Feldausbildungs-Division) puis la 52e division de sécurité (52. Sicherungs-Division), est une des divisions d'infanterie de l'armée allemande (Wehrmacht) durant la Seconde Guerre mondiale.

HistoriqueModifier

52. Infanterie-Division

La 52. Infanterie-Division est formée le à Siegen dans le Wehrkreis IX en tant qu'élément de la 3. Welle (3e vague de mobilisation). Une partie de l'état major et des combattants sont détachés pour former la 339e division d'infanterie.

Incomplète, elle occupe des positions défensives dans les régions de Saarpfalz et de Trèves et est placée en réserve à Kusel.

En 1940, elle est attachée à la 12e armée lors de l'invasion de la France, et traverse le Luxembourg puis se bat sur l'Aisne puis marche à travers la Champagne et la Bourgogne et arrive à Dijon. Elle reste comme une force d'occupation en France.

En 1941, elle est déplacée en Pologne pour prendre part à l'invasion de l'Union soviétique dans l'Heeresgruppe Mitte. Elle combat pour la 1re fois à Bobruisk puis marche de Minsk à Vilnius et est prise dans des escarmouches le long de la Drout et de la Bérésina. Au cours de la campagne elle est engagée dans plusieurs combats, en particulier à Rogachev, le long de la Desna et de la Bolva, dans les régions de Soukhinitchi et de Kalouga. Elle effectue des opérations offensives et défensives en alternance le long de la Protva. Durant l'hiver elle tient son front dans la région de Taroussa puis est envoyé en repos près de Ioukhnov.

En , elle retourne au combat, dans une opération anti-guérilla, dans la région de Roslavl et effectue d'autres actions d'arrière-garde, coûteuses sur l'Ougra. En raison des pertes, les 3e bataillons de chaque régiment sont dissous.

Au printemps 1943, la 52. ID est envoyé en première ligne, dans la région de Spas-Demensk, pour répondre à la pression de l'ennemi sans cesse croissante, aboutissant à de violents combats. La division étant placée à la jonction des Heeresgruppe Nord et Heeresgruppe Mitte elle subit de très lourdes pertes près de Smolensk de telle sorte qu'elle ne représente plus qu'un groupement tactique.

Devenue une formation squelettique, la 52e division est dissoute le 1er novembre 1943.

Les unités rescapées sont alors réparties comme suit :

  • L'état-major de la division forme, par changement de nom, la 52e division d'instruction (52. Feldausbildungs-Division) qui deviendra plus tard la 52e division de sécurité (52. Sicherungs-Division).
  • L'état-major du Grenadier Regiment 163 incorpore l'état-major du 1er régiment de chasseurs skieurs (Ski-Jäger-Regiment 1)
  • L'état-major du Grenadier Regiment 181 incorpore l'état-major divisionnaire du Groupe 52 (Divisions-Gruppe 52)
  • Les 2e bataillons des Grenadier Regiment 163 et Grenadier Regiment 181 avec les restes du régiment d'artillerie incorporent le 195e Régiment d'artillerie (Artillerie-Regiment 195)
  • L'état-major du 152e Régiment d'artillerie incorpore l'état-major du 362e Régiment d'artillerie (Artillerie-Regiment 362)
  • Le 3e bataillons du 152e Régiment d'artillerie incorpore le 3e bataillon du 357e Régiment d'artillerie (Artillerie-Regiment 357)
  • Le 4e bataillons du 152e Régiment d'artillerie incorpore l'état-major du 423e Bataillon d'artillerie légère (Leichtgeschütz-Abteilung 423)
52. Feldausbildungs-Division

La 52. Feldausbildungs-Division (52e division d'instruction) est formée le par changement de nom de l'état-major de la 52e division d'infanterie (52. Infanterie-Division), complété avec l'apport de divers personnels provenant d'autres formations du groupe d'armées Centre. Elle stationne en Biélorussie.
Le les régiments sont versés dans les 31e, 131e et 331e division d'infanterie.

L'état-major de la division forme, par changement de nom, la 52e division de sécurité (52. Sicherungs-Division).

52. Sicherungs-Division

Le 52. Sicherungs-Division (52e division de sécurité) est créée le par changement de nom de la 52. Feldausbildungs-Division. Elle reprend les 3 régiments de l'Oberfeldkommandantur 400 qui était à Baranavitchy) (OFK : Commandement de la place militaire).
À la fin de la guerre elle combattait dans la festungs Liepāja en Lettonie.

AffectationsModifier

Date Corps d'Armée Armée Groupe d'armée Zone
Septembre– XI 1. Armee C Saarpfalz
Réserve de l'OKH Kusel
Février– Disponible 16. Armee A Trèves
III 12. Armee France
Disponible C
XXVII
Septembre– 1. Armee
Novembre – D
Janvier–
LIII Mitte Vilnius
2. Armee Bobruisk
XXXXIII 2. Armee Briansk
Novembre– XIII 4. Armee Moscou
Fevrier– LVII Ioukhnov
XIII
Mai– XII Spas-Demensk
LVI
Août- XXXXI 2. Panzerarmee Orel
Novembre– LIII
Janvier– XXXX 9. Armee Newel
Avril– XXVII 4. Armee
Orscha
52. Feldausbildungs-Division
Date Corps d'Armée Armée Groupe d'armée Zone
- z. Vfg. OKH - Mitte Biélorussie
52. Sicherungs-Division
Date Corps d'Armée Armée Groupe d'armée Zone
WB Weißruthenien - Mitte Biélorussie
z. Vfg. OKH Mitte Biélorussie
z. Vfg. OKH 2. Armee Mitte Kovel
Août- z. Vfg. OKH 3. Panzerarmee Mitte Courlande
z. Vfg. OKH Armee-Abteilung Grasser Nord Courlande
Novembre- z. Vfg. OKH 18. Armee Nord Courlande
Février- z. Vfg. OKH 18. Armee Kurland Courlande
- - - Festung Libau

OrganisationModifier

CommandantsModifier

52. Infanterie-Division
Date Grade Commandant
- Generaloberst Karl-Adolf Hollidt
- Generaloberst Hans-Jürgen von Arnim
- Generaloberst Dr. Lothar Rendulic
- Generalleutnant Rudolf Peschel
52. Feldausbildungs-Division
Date Grade Commandant
- Generalmajor Albert Newiger
52. Sicherungs-Division
Date Grade Commandant
- Generalmajor Albert Newiger
Generalleutnant Albrecht Baron Digeon von Monteton[1]

Officiers d'opérations (Generalstabsoffiziere (Ia))Modifier

Date Grade Commandant
- Major Helmuth Strempel
- Major Hans-Heinrich Worgitzky
- Oberstleutnant Konrad Purucker

Théâtres d'opérationsModifier

Ordres de bataillesModifier

52. Infanterie-Division
1939
  • Infanterie-Regiment 163
  • Infanterie-Regiment 181
  • Infanterie-Regiment 205
  • Aufklärungs-Abteilung 152
  • Artillerie-Regiment 152
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Pionier-Bataillon 152
  • Panzerabwehr-Abteilung 152
  • Nachrichten-Abteilung 152
  • Versorgungseinheiten 152
1942
  • Grenadier-Regiment 163
  • Grenadier-Regiment 181
  • Grenadier-Regiment 205
  • Radfahr-Abteilung 152
  • Artillerie-Regiment 152
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Pionier-Bataillon 152
  • Panzerjäger-Abteilung 152
  • Nachrichten-Abteilung 152
  • Feldersatz-Bataillon 152
  • Versorgungseinheiten 152
1943
  • Grenadier-Regiment 163
  • Grenadier-Regiment 181
  • Grenadier-Regiment 205
  • Füsilier-Bataillon 52
  • Artillerie-Regiment 152
    • I. Abteilung
    • II. Abteilung
    • III. Abteilung
    • IV. Abteilung
  • Pionier-Bataillon 152
  • Panzerjäger-Abteilung 152
  • Nachrichten-Abteilung 152
  • Feldersatz-Bataillon 152
  • Versorgungseinheiten 152


52. Feldausbildungs-Division
  • Grenadier-Regiment 565
  • Grenadier-Regiment 566
  • Grenadier-Regiment 567
52. Sicherungs-Division
  • Sicherungs-Regiment 37
  • Sicherungs-Regiment 88
  • Sicherungs-Regiment 611
  • Nachschubtruppen 52

RéférencesModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier