51e État

Drapeaux américains imaginaires possédant 51 étoiles, conçus dans l'éventualité où un 51e État rejoindrait les États-Unis. Ces drapeaux ont parfois été montrés comme un symbole de soutien d'adhésion dans plusieurs zones géographiques.
 
Drapeaux américains imaginaires possédant 51 étoiles, conçus dans l'éventualité où un 51e État rejoindrait les États-Unis. Ces drapeaux ont parfois été montrés comme un symbole de soutien d'adhésion dans plusieurs zones géographiques.
Drapeaux américains imaginaires possédant 51 étoiles, conçus dans l'éventualité où un 51e État rejoindrait les États-Unis. Ces drapeaux ont parfois été montrés comme un symbole de soutien d'adhésion dans plusieurs zones géographiques.

L’expression 51e État (en anglais : 51st state) désigne, dans le discours politique des États-Unis, les territoires américains qui sont considérés comme étant candidats à une adhésion à l'Union regroupant les actuels 50 États des États-Unis. On peut ainsi citer Washington DC ou Porto Rico, mais également des projets d'État regroupant des territoires d'États existants comme l'État de Jefferson, Texas Panhandle ou Eastern Washington. Avant que l'Alaska et Hawaï ne deviennent des États américains en 1959, le terme équivalent était le 49e État[source insuffisante]. Le (en même temps que l'élection présidentielle américaine), les citoyens de Porto Rico ont voté dans un référendum par 65 % en vue de devenir le 51e État, sujet d'approbation par le Congrès. Anecdotiquement, de 1989 à 1991 ainsi que depuis 2016, le Parti 51, parti politique provincial reconnu au Québec, milita et milite en vue d'un rattachement du Québec aux États-Unis.

Dans leur chanson Heartland (1986), le groupe britannique The The a par ailleurs qualifié le Royaume-Uni de 51e État des États-Unis.

51st State est également un titre de l'album The Ghost of Cain du groupe punk britannique New Model Army, également sorti en 1986. Cette chanson critique l'obéissance du Royaume-Uni envers les États-Unis d'Amérique, à l'époque du gouvernement Thatcher.

Voir aussiModifier