24 Heures (Côte d'Ivoire)

24 Heures
Image illustrative de l’article 24 Heures (Côte d'Ivoire)

Pays Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Langue français
Périodicité quotidien
Genre Presse nationale indépendante
Diffusion 18 000 ex. (2004)
Fondateur Abdoulaye Sangaré
Date de fondation 25 février 2002
Ville d’édition Abidjan

Site web http://www.24heuresci.com

24 Heures est un quotidien ivoirien d'information générale indépendant, publié de 2002 à 2008.

HistoriqueModifier

24 Heures est fondé le par Abdoulaye Sangaré, auparavant rédacteur en chef du Jour, et plusieurs journalistes expérimentés ; le quotidien est indépendant du pouvoir en place et se veut rigoureux[1].

Le , les locaux de 24 Heures, ainsi que ceux de Patriote, sont incendiés par des partisans de Laurent Gbagbo, les « Jeunes patriotes » ; le journal cesse de paraître, comme six autres journaux d'opposition, jusqu'au [2],[3],[4].

Le journal cesse de paraître en 2008, en raison d'un désaccord entre actionnaires[5].

DiffusionModifier

En janvier 2004, 24 Heures est le troisième titre de presse le plus vendu, avec entre 15 000 et 18 000 exemplaires écoulés chaque jour[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Laurent d'Ersu, « Portraits », La Croix,‎ , p. 24 (lire en ligne).
  2. Dominique Tchimbakala, « Journaux sous pression », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne).
  3. Thomas Hofnung, « Gbagbo et ses médias de la haine », Libération,‎ (lire en ligne).
  4. « Retour de journaux dans les kiosques », Le Nouvel Observateur, .
  5. Olivier Talles, « Des médias ivoiriens toujours sous influence », La Croix, no 38378,‎ , p. 26.

Voir aussiModifier