Šatrinci

ville de Serbie

Šatrinci
Шатринци, Satrinca
Blason de Šatrinci
Héraldique
Šatrinci
L'église catholique de Šatrinci
Administration
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Syrmie
District Syrmie (Srem)
Municipalité Irig
Démographie
Population 373 hab. (2011)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 03′ 44″ nord, 19° 55′ 22″ est
Altitude 142 m
Superficie 550 ha = 5,5 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Serbie
Voir sur la carte topographique de Serbie
Šatrinci
Géolocalisation sur la carte : Serbie
Voir sur la carte administrative de Serbie
Šatrinci

Šatrinci (en serbe cyrillique : Шатринци ; en hongrois : Satrinca) est un village de Serbie situé dans la province autonome de Voïvodine. Il fait partie de la municipalité d’Irig dans le district de Syrmie (Srem). Au recensement de 2011, il comptait 373 habitants[1].

Avec Dobrodol, Šatrinci forme une communauté locale, c'est-à-dire une subdivision administrative, de la municipalité d'Irig[2].

Géographie modifier

 
Localisation de Šatrinci dans la municipalité d'Irig

Šatrinci se trouve dans la région de Syrmie, au pied du versant méridional la Fruška gora. Le village est situé à l'est de la municipalité d'Irig, sur les bords du Međeš, un cours d'eau qui fait partie du système de la Jarčina, un affluent de la Save. Les lacs de Dobrodol, de Međeš et de Borkovac sont tous les trois situés près de Šatrinci.

Histoire modifier

Šatrinci est mentionné en 1702 et a probablement été fondé au moment de la grande migration serbe de 1690 conduite par le patriarche Arsenije III Čarnojević. En 1716, le village fut rattaché aux possessions des Habsbourgs et, en 1736, il était principalement peuplé de Serbes et comptait 30 familles travaillant dans l'agriculture. Avant la « peste d'Irig » (en serbe : Iriska kuga), qui ravagea une partie de la Syrmie en 1795 et 1796, il comptait 165 habitants ; 24 d'entre eux furent touchés par l'épidémie et 18 en moururent[2].

Des Hongrois s'installèrent ensuite dans le village, pour travailler sur les terres du comte Pejačević[2].

Après la dislocation de l'Autriche-Hongrie en 1918, le village fut rattaché au Royaume des Serbes, Croates et Slovènes qui, en 1929, devint le Royaume de Yougoslavie. Il connut ensuite les vicissitudes du pays.

Démographie modifier

Évolution historique de la population modifier

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
388570611447395400399[3]373[1]
Évolution de la population

Données de 2002 modifier

Pyramide des âges (2002)

En 2002, l'âge moyen de la population était de 36,8 ans pour les hommes et 38,1 ans pour les femmes[4].

Répartition de la population par nationalités (2002)

En 2002, les Hongrois représentaient 63,4 % de la population ; le village abritait notamment des minorités serbes (21,3 %) et croates (4,7 %)[5].

Données de 2011 modifier

En 2011, l'âge moyen de la population était de 38,9 ans, 37,1 ans pour les hommes et 40,6 ans pour les femmes[6].

Économie modifier

L'activité principale des habitants de Šatrinci est l'agriculture. La culture du maïs et du blé occupe 45,2 % des terres arables du village. On y produit aussi des prunes, des cerises et des pêches. L'élevage, qui constituait une activité importante du secteur, a pratiquement disparu[2].

Vie locale modifier

Le village possède une maison de la culture, créée en 1948. Elle accueille les locaux de l'école élémentaire et la bibliothèque Piroska Mihajlik, qui a ouvert ses portes en 1980 et qui propose des livres en serbe et en hongrois[2].

Šatrinci dispose d'un centre médical où une infirmière travaille à plein temps ; un médecin généraliste y consulte trois fois par semaine. On y trouve aussi un club de football, le FK 27. oktobar, la société de chasse Fazan et quelques magasins d'alimentation[2].

Tourisme modifier

L'église orthodoxe de la Transfiguration, à Šatrinci, a été construite en 1857 ; elle est inscrite sur la liste des monuments culturels de grande importance de la République de Serbie[7] ; elle a été édifiée à l'emplacement d'une église plus ancienne datant de 1761. Le village possède aussi une église catholique dédiée à saint Étienne de Hongrie ; elle est rattachée à la paroisse d'Irig dans le diocèse de Syrmie[8].

Transport modifier

Le village est relié par autobus à Irig, le centre administratif de la municipalité[2].

Notes et références modifier

  1. a et b (sr + en) « Livre 20 : Vue d'ensemble comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991, 2002 et 2011, données par localités) » [PDF], Pages du recensement de 2011 en Serbie - Institut de statistique de la république de Serbie, (consulté le )
  2. a b c d e f et g (sr) « Mesna zajednica Šatrinci i Dobrodol », sur http://irig.rs, Site de la municipalité d'Irig (consulté le )
  3. (sr) Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités (Livre 9), Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-14-9)
  4. a et b (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-01-7)
  5. a et b (sr) « Population par nationalités au recensement de 2002 », sur pop-stat.mashke.org (consulté le )
  6. a et b (sr + en) « Recensement de 2011 en Serbie, Livre 2 : Âge et sexe - Données par localités » [PDF], sur stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistique de la République de Serbie, (consulté le )
  7. (sr) « Srpska Pravoslavna crkva Preobraženja, Šatrnjci », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le )
  8. (sr) « Župe », sur http://www.srijembiskupija.rs, Site du diocèse de Syrmie (consulté le )

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Liens externes modifier