Œuvre des campagnes

L'Œuvre des campagnes, fondée en 1857 à l'initiative de l'abbé Jean-Marie Vandel, est une institution catholique qui a pour but de favoriser le retour de la foi dans les paroisses rurales.

Œuvre des campagnes
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Action sociale sans hébergement n.c.a.Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège
Pays
Organisation
Fondateur
Jean Vandel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Identifiants
RNA
SIREN
OpenCorporates

Histoire modifier

Créée dans la commune de Fleury-en-Bière, en Seine-et-Marne, l'Œuvre des campagnes eut deux fondateurs : Jean-Marie Vandel (1808-1877), prêtre missionnaire du Sacré-Cœur, et la comtesse Auguste de La Rochejacquelein[1], avec le soutien notamment d'Adolphe Baudon, président de la société de Saint-Vincent-de-Paul. D'emblée, il s'agissait d'assurer le maintien du catholicisme dans les campagnes françaises en faisant jouer à l'aristocratie son rôle traditionnel de protectrice de l'Église. L'alliance du château et du presbytère[2] s'inscrivait donc dans une perspective à la fois religieuse, politique et sociale.

Aujourd'hui encore, l'une des activités de l'Œuvre consiste à apporter une aide financière aux prêtres qui vivent en milieu rural, notamment pour leur financer un véhicule[1].

La structure de l'Œuvre des campagnes comprend un conseil central, situé à Paris, où « l'aristocratie demeure majoritaire »[3]. De ce Conseil dépendent les conseils régionaux : un par diocèse. Chacun des conseils diocésains est dirigé par un président et un responsable ecclésiastique nommé ou agréé par l'évêque.

Depuis 1945, les responsables religieux qui se sont succédé à la tête de l'Œuvre appartiennent tous à la Compagnie de Jésus, par exemple l'archéologue Pierre du Bourguet ou le théologien Bertrand de Margerie.

Le siège de l'association est situé au 7, rue de la Planche, dans le 7e arrondissement de Paris.

Notes et références modifier

  1. a et b Céline Béraud, « Éric Mensiau-Rigau, Le donjon et le clocher. Nobles et curés de campagne de 1850 à nos jours », Archives de sciences sociales des religions, no 138,‎ , p. 97–251 (ISSN 0335-5985, DOI 10.4000/assr.6742, lire en ligne, consulté le )
  2. L'alliance du « donjon » et du « clocher », pour reprendre le titre de l'ouvrage qui a été consacré à l'Œuvre des campagnes
  3. Claude-Isabelle Brelot, « Éric MENSION-RIGAU, Le donjon et le clocher. Nobles et curés de campagne de 1850 à nos jours, collection Pour l’histoire, Paris, Librairie académique Perrin, 2003, 508 p. », Ruralia. Sciences sociales et mondes ruraux contemporains, no 14,‎ , p. 44 (ISSN 1280-374X, lire en ligne, consulté le )

Bibliographie modifier

Publications de l'Œuvre des campagnes modifier

Liens externes modifier