Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horn.

Îles Horn
Image illustrative de l’article Îles Horn
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 14° 21′ S, 178° 06′ O
Superficie 64 km2
Géologie Île volcanique
Administration
Collectivité d'outre-mer Wallis-et-Futuna
Démographie
Population 3 615 hab. (2013)
Densité 56,48 hab./km2
Plus grande ville Ono
Autres informations
Fuseau horaire UTC+12

Géolocalisation sur la carte : Wallis-et-Futuna

(Voir situation sur carte : Wallis-et-Futuna)
Îles Horn
Îles Horn
Îles en France

Les îles Horn ou îles (de) Futuna sont l'un des deux archipels composant le territoire d'outre-mer français de Wallis-et-Futuna.

Géographiquement, l'archipel est composé de deux îles : Futuna et Alofi. Administrativement, deux royaumes traditionnels, constituant deux circonscriptions administratives, sont inclus dans l'archipel : Alo et Sigave.

Sommaire

Nom de l'archipelModifier

 
Les îles Horn.

Le nom de l'archipel en français est Horn[1] (comme pour le cap Horn, qui a la même origine) (Hoorn Eylanden) , mais il doit son nom au port hollandais de Hoorn.

Ce nom a été donné par les marins néerlandais Willem Schouten et Jacob Le Maire, premiers Européens à le visiter en mai 1616, dont l'expédition était partie de Hoorn ; l'un des deux navires de l'expédition s'appelait aussi Horn.

Aujourd'hui, l'archipel porte habituellement le nom de son île principale, Futuna.

HistoireModifier

Article détaillé : Histoire de Wallis-et-Futuna.

En 1837, deux pères maristes débarquent à Futuna et convertissent la population au catholicisme. Cependant, l'hostilité de certains chefs futuniens entraîne le meurtre de Pierre Chanel le 28 avril 1841.

Le 29 novembre 1887, les rois coutumiers d'Alo et de Sigave signent un traité de protectorat avec la France ; le 5 mars 1888, Futuna et Alofi sont unifiées avec Wallis dans le protectorat de Wallis-et-Futuna.

En 1959, un référendum approuvé en majorité par les Futuniens annonce la fin du protectorat : deux ans plus tard, en 1961, Wallis-et-Futuna devient un territoire d'outre-mer.

Notes et référencesModifier