Île de Puteaux

île des Hauts-de-Seine, France

Île de Puteaux
Nord-est de l'île de Puteaux, appartenant à la commune de Neuilly-sur-Seine.
Nord-est de l'île de Puteaux, appartenant à la commune de Neuilly-sur-Seine.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Localisation Seine
Coordonnées 48° 52′ 53″ N, 2° 14′ 58″ E
Géologie Île fluviale
Administration
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Commune Puteaux
Neuilly-sur-Seine
Autres informations
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Île de Puteaux
Île de Puteaux
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Île de Puteaux
Île de Puteaux
Île sur la Seine

L'île de Puteaux est une île de la Seine située dans le département des Hauts-de-Seine et dont le territoire appartient à la ville de Puteaux. Depuis 1935, elle est mitoyenne de l'île du Pont, qui appartient à la ville de Neuilly-sur-Seine.

DescriptionModifier

L'île s'étend selon un axe sud-ouest nord-est, sur une longueur d'environ 2 km. Elle est rattachée au nord-est à l'île du Pont appartenant à la ville de Neuilly. Son extrémité sud-ouest, qui fait face à Suresnes à l'ouest et au bois de Boulogne à l'est, sert de point d'appui aux écluses de Suresnes qui ferment les deux bras de Seine à sa hauteur. Au centre de l'île passe le pont de Puteaux, la reliant à la ville de Puteaux au nord et au bois de Boulogne au sud.

L'île n'est pas habitée mais comprend plusieurs équipements sportifs  :

  • La partie sud-ouest abrite un parc des sports interdépartemental (géré par le SIPS, une structure commune entre Paris et le département des Hauts-de-Seine, qui gère aussi la piscine de la Grenouillère dans le parc de Sceaux à Antony) comprenant 6 terrains de football, 24 courts de tennis, un practice de golf et quelques aires de jeu.
  • Sur la partie centrale (au nord-est du pont de Puteaux) se trouve un gymnase ainsi que le « Palais des sports », un complexe de la ville de Puteaux, avec une piscine de plusieurs bassins, intérieurs et extérieurs, et des salles de gym, ouverte en en remplacement d'une ancienne piscine d'été.
  • À la pointe nord-est, sur l'île du Pont, juste avant le pont de Neuilly, se trouve un grand bâtiment abritant un autre complexe sportif. Sous les arches du pont ont aussi été installés des tennis couverts.

On trouve également sur l'île un jardin public municipal de Puteaux, le parc Lebaudy, connu pour sa roseraie.

AccèsModifier

Les accès à l'île se font :

  • principalement par le pont de Puteaux, au centre de l'île. Le pont actuel (en fait deux ponts sur chaque bras de Seine) a été construit dans les années 1970 en remplacement de l'ancien pont. Il relie l'île d'un côté au centre-ville de Puteaux et de l'autre à la porte de la Seine, à l'orée du bois de Boulogne et à Neuilly-sur-Seine. Il offre le seul accès routier à l'île.
  • pour les piétons et les cyclistes par la passerelle François Coty ouverte en septembre 2019.
  • également par le pont de Neuilly, par l'île du Pont.

HistoireModifier

 
L'île de Puteaux accueille le stade Léon-Rabot, où évolue l'équipe du CSM Puteaux.

L'île du Pont et l'île de Puteaux sont deux îles distinctes, réunies par le comblement d'un bras de la Seine (en 1935). L'île de Puteaux appartient à Puteaux, l'île du Pont à Neuilly-sur-Seine.

Le vicomte Léon de Janzé fonde en 1873 la Société sportive de l'île de Puteaux, permettant la création d'un des tout premiers « clubs » de tennis en France. À la Belle Époque, il s'agit encore d'un loisir éminemment mondain, très éloigné de la réalité actuelle :

« À cette époque préhistorique du tennis, les règles n’étaient encore qu’assez vagues, les terrains aussi, les raquettes prenaient des airs de filets à papillons, les balles en simple caoutchouc avaient des rebonds fantaisistes et ce divertissement n’était que l’occasion de papotages mondains aux 5 à 7 de l’île de Puteaux. La finale du premier championnat de France officiel, en 1891, n’attira guère plus d’une quinzaine de spectateurs[1]. »

L'île a accueilli des épreuves des Jeux olympiques de Paris en 1900, dont les compétitions de tennis. Il fut un temps envisagé un temps d'y construire un stade, afin d'accueillir la coupe du monde de football de 1938.

Au XIXe siècle, sur l'île de Puteaux, se trouvait une ferme modèle appartenant à James de Rothschild[2]. Une partie de l'île s'est donc nommée un temps l'« île Rothschild ».

L'île a hébergé un établissement des parfums Coty, dont l'usine principale était située non loin de là, à Suresnes.

En 2005, l'île voit la construction d'une clôture de 2,60 m de hauteur à la délimitation des communes de Puteaux et Neuilly. Elle est réalisée par la commune de Puteaux, à la suite d'un désaccord entre les deux municipalités.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Alain Bernard, « Faites du tennis », Nouveauté, 28 mai 1939, page 16.
  2. Docteur Ermete Pierotti, Dictionnaire historique des environs de Paris.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier