État de Lara

État du Venezuela

État de Lara
Drapeau de État de Lara
Drapeau
État de Lara
Les festivités du Nouvel an en 2009 sur Barquisimeto, capitale de l'État.
Administration
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
Capitale Barquisimeto
Gouverneur Carmen Meléndez
2017-2021
Démographie
Population 1 774 867 hab. (2011)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Superficie 1 980 000 ha = 19 800 km2
Localisation
Localisation de État de Lara
Liste des États du Venezuela

Le Lara est un État du Venezuela. Sa capitale est Barquisimeto. En 2011, sa population s'élève à 1 774 867 habitants.

HistoireModifier

À l'époque précolombienne son territoire était occupé par divers groupes d'indigènes soit les Caquetíos, les Jirajaras, les Gayones et les Achaguas. À l'époque coloniale et une bonne partie de la période durant l'indépendance, il appartenait à la province de Caracas. En 1859, il est connu comme étant l'État de Barquisimeto, par la suite en 1863, il acquiert les cantons de Barquisimeto, Cabudare, Quíbor, Tocuyo, Urdaneta et Carora. En 1866, il se fusionne avec l'État de Yaracuy. En 1879, avec l'État de Falcón et l'État de Yaracuy, à exception du district de Nirgua, il forme le Grand État du Nord d'Occident. Le , il change de nom pour devenir l'État de Lara en hommage au héros de l'indépendance, le Général Jacinto Lara. En 1899, il perd son nom lorsque l'État de Barquisimeto et de Yaracuy se séparent, en 1901, il récupère le nom de Lara et en 1904 il se joint de nouveau avec l'État de Yaracuy, mais avec le nom d'État de Lara. Finalement, en 1909, il se sépare définitivement et depuis lors, il garde le nom de Lara.

ToponymieModifier

GéographieModifier

L'État de Lara occupe 2,15 % du territoire national.

SituationModifier

L'État de Lara est bordé au Nord par l'État de Falcón, au Sud par l'État de Portuguesa et l'État de Trujillo, à l'Est par l'État de Yaracuy et à l'Ouest par l'État de Zulia.

Géologie et reliefModifier

Le relief est peu élevé, mais il est très varié.

HydrographieModifier

Milieux naturels et environnementModifier

ClimatModifier

Entre 22 et 28 °C pour l'ensemble de l'État à l'année longue. À Barquisimeto, on enregistre une température moyenne de 24 °C et 464 mm. de pluie.

TransportsModifier

Transport routierModifier

Transport fluvialModifier

Transport ferroviaireModifier

Transport aérienModifier

Démographie, société et religionsModifier

DémographieModifier

En 2001, l'État de Lara avait une population de 1 556 415 habitants comparativement à 1 193 161 habitants en 1991. La densité de population est passée de 60,3 hab/km2 en 1990 à 79,9 hab/km2 en 2000. L'expansion commerciale, de services et industrielle a permis cette progression. En contrepartie, la population rurale décroît. La population urbaine était de 78 % en 1990 comparativement à 37 % en 1950. La population de l'État de Lara représente 6,51 % de la population nationale.

Selon l'Institut national de la statistique (Instituto Nacional de Estadística en espagnol), la population a augmenté de 14,04 % entre 2001 et 2011 et s'élève à 1 774 867 habitants lors de ce dernier recensement[1] :

1991 2001[1] 2011[1]
1 193 161 1 556 415 1 774 867

ReligionsModifier

Administration et politiqueModifier

SubdivisionsModifier

L'État est divisé en 9 municipalités[note 1] totalisant 58 paroisses civiles[note 2] :

Municipalité Localisation Chef-lieu Nombre de
paroisses
civiles
Paroisses civiles
(capitales)[2]
Population
(2001[1])
Population
(2011[1])
Andrés Eloy Blanco   Sanare 3 Pío Tamayo (Sanare)
Quebrada Honda de Guache (La Buscarita)
Yacambú (La Escalera)
42 067 47 245
Crespo   Duaca 2 Fréitez (Duaca)
José María Blanco (El Eneal)
42 432 49 958
Iribarren   Barquisimeto 10 Aguedo Felipe Alvarado (Bobare)
Buena Vista (Buena Vista)
Catedral (Barquisimeto)
Concepción (Barquisimeto)
El Cují (Barquisimeto)
Juan de Villegas (Barquisimeto)
Juárez (Río Claro)
Santa Rosa (Barquisimeto)
Tamaca (Barquisimeto)
Unión (Barquisimeto)
895 989 996 230
Jiménez   Quíbor 8 Coronel Mariano Peraza (La Ceiba)
Cuara (Cuara)
Diego de Lozada (Cubiro)
José Berardo Dorante (El Hato)
Juan Bautista Rodríguez (Quíbor)
Paraíso de San José (Agua Negra)
San Miguel (San Miguel)
Tintorero (Tintorero)
81 484 100 997
Morán   El Tocuyo 8 Anzoátegui (Anzoátegui)
Bolívar (El Tocuyo)
Guarico (Guarico)
Hilario Luna y Luna (Villanueva)
Humocaro Alto (Humocaro Alto)
Humocaro Bajo (Humocaro Bajo)
La Candelaria (Guaitó)
Morán (Barbacoas)
112 484 123 880
Palavecino   Cabudare 3 Agua Viva (Agua Viva)
Cabudare (Cabudare)
José Gregorio Bastidas (Los Rastrojos)
134 402 174 099
Simón Planas   Sarare 3 Buría (Manzanita)
Gustavo Vegas León (La Miel)
Sarare (Sarare)
28 787 35 802
Torres   Carora 17 Altagracia (Altagracia)
Antonio Díaz (Curarigua)
Camacaro (Río Tocuyo)
Castañeda (Atarigua)
Cecilio Zubillaga (La Pastora)
Chiquinquirá (Aregue)
El Blanco (Quebrada Arriba)
Espinoza de los Monteros (Arenales)
Heriberto Arroyo (El Paradero)
Lara (San Pedro)
Las Mercedes (Burere)
Manuel Morillo (El Empedrado)
Montaña Verde (Palmarito)
Montes de Oca (San Francisco)
Reyes Vargas (Parapara)
Torres (El Jabón)
Trinidad Samuel (Carora)
164 045 185 275
Urdaneta   Siquisique 4 Moroturo (Santa Inés)
San Miguel (Aguada Grande)
Siquisique (Siquisique)
Xaguas (Baragua)
54 725 61 381
Total   58 1 556 415 1 774 867

Organisation des pouvoirsModifier

Le pouvoir exécutif est l'apanage du gouverneur. L'actuel gouverneur est Adolfo Pereira, depuis le . Celui-ci est candidat à sa propre succession aux élection régionales de novembre 2021[3] représentant le parti socialiste unifié du Venezuela, du président Nicolás Maduro.

Photo Période Nom du gouverneur Parti politique Résultat électoral Notes
  1989-1992 José Mariano Navarro AD 40.32 % Premier gouverneur élu aux élections directes
  1992-1994 José Mariano Navarro AD 35.79 %
  1994-1995 José Mariano Navarro AD 49.61 %
  1995-1998 Orlando Fernández Medina MAS 50.36 %
  1998-2000 Orlando Fernández Medina MAS 53.53 %
  2000-2004 Luis Reyes Reyes MVR 62.07 %
  2004-2008 Luis Reyes Reyes MVR 63.56 %
  2008-2012 Henri Falcón PSUV 73.62 %
  2012-2017 Henri Falcón AP 54.66 %
  2017-2020 Carmen Meléndez PSUV 57.61 % Départ du poste à sa nomination comme ministre vénézuélienne des Relations intérieures, de la Justice et de la Paix
  -2021 Adolfo Pereira PSUV - Prête serment le devant le conseil législatif de l'État de Lara[3]

Géographie électoraleModifier

Vie politiqueModifier

Élections présidentiellesModifier

Représentation nationaleModifier

ÉconomieModifier

Dans la métropole de l'État de Lara, Barquisimeto, se concentrent toutes les activités importantes administratives ; banques, commerces, services, organismes financiers. Son axe routier et ferroviaire l'aide beaucoup dans le commerce. À cela s'ajoutent des établissements industriels, métallurgiques, agroalimentaires et textiles. À l'extérieur de la ville, on retrouve des cultures maraîchères (pommes de terre, oignons, raisins, canne à sucre, ananas, café) et bovines (bovins, porcs, chèvres, oiseaux). Près de 2 500 km2 présentent des conditions idéales pour l'agriculture.

Secteur primaireModifier

Secteur secondaireModifier

Secteur tertiaireModifier

TourismeModifier

Impôts et taxesModifier

CultureModifier

ÉducationModifier

ArtsModifier

LittératureModifier

Arts visuelsModifier

Événements culturelsModifier

Chaque année, les gens fêtent la Divine Bergère (Divina Pastora), le .

MédiaModifier

Sports et loisirsModifier

GastronomieModifier

Personnalités liéesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. municipio, en espagnol
  2. parroquia, en espagnol

RéférencesModifier

  1. a b c d et e « Estado Lara », sur Instituto Nacional de Estadística (consulté le )
  2. « División Político Territorial (DPT) de la República Bolivariana de Venezuela con fines Estadísticos », sur ine.gov.ve (consulté le )
  3. a et b (es) « Adolfo Pereira », sur poderopedia (consulté le )