Étang d'Araing

lac français

Étang d'Araing
Image illustrative de l’article Étang d'Araing
Vue sur l'étang d'Araing depuis le col d'Aouéran (2 176 m).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Géographie
Coordonnées 42° 49′ 53″ nord, 0° 52′ 23″ est[1]
Type Barrage (construit au XVIIIe siècle et rebâti par EDF en 1935)
Superficie 33 ha
Altitude 1 909 m
Profondeur 25 m
Volume 8,44 millions de m3
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Étang d'Araing
Géolocalisation sur la carte : Ariège
(Voir situation sur carte : Ariège)
Étang d'Araing
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Étang d'Araing

L'étang d'Araing[1] est un lac de barrage des Pyrénées françaises sur la commune de Sentein, dans le département de l'Ariège, alimenté principalement par l'Araing, affluent de l'Isard qui conflue avec le Lez.

ToponymieModifier

GéographieModifier

Situé sur les contreforts nord de la frontière franco-espagnole, en Couserans, il est dominé au sud-ouest par le pic du Crabère (2 629 m). Ses eaux alimentent le Lez, affluent du Salat et colonne vertébrale du Castillonnais.

HistoireModifier

Le barrage d'Araing, de type poids, a été construit en 1935 avec les pierres prises à proximité. Il a une longueur de 230 mètres et une capacité de 8,44 millions de m3 d'eau[2].

RôleModifier

Ce lac artificiel est géré par EDF. Il alimente une galerie souterraine, également alimentée par les lacs des barrages Uretz, Ardan et Chichoué (ce dernier peut être alimenté par la galerie souterraine commune grâce à une station de pompage). La galerie alimente une conduite forcée qui aboutit à l'usine hydroélectrique d'Eylie, hameau de Sentein. L'ensemble a une capacité de production annuelle de 35 000 000 de kilowatts-heures[2].

Voies d'accèsModifier

  • Accessible en randonnant via le GR 10.
  • Présence d'un refuge gardé du CAF de 52 places, dit "Jacques Husson" (gardé à la bonne saison par Anoura Barré).

Voir aussiModifier

 

Les coordonnées de cet article :

Notes et référencesModifier

  1. a et b Source : cartes IGN à l'échelle 1:25000 sur Géoportail
  2. a et b Panneau explicatif sur le site du barrage d'Araing, 2013