Émilie de Nassau

fille de Guillaume Ier d'Orange-Nassau, épouse de Manuel de Portugal

La comtesse Émilie de Nassau () est la troisième et plus jeune fille de Guillaume le taciturne et de sa seconde épouse, Anne de Saxe.

BiographieModifier

Émilie est née à Cologne. Elle porte le nom d'Amélie de Neuenahr, qui dirigeait la maison de sa mère au moment de sa naissance. La mère d’Émilie avait une liaison avec le père du peintre Pierre Paul Rubens. En raison de cette infidélité, Émilie et de[pas clair] ses frères et sœurs, Anne et Maurice, ont été enlevés à leur mère et sont allés vivre avec leur oncle Jean VI de Nassau-Dillenbourg à Dillenbourg. Émilie plus tard est allée vivre à Delft avec son père puis, dans la Frise, avec sa sœur, Anna.

Après la mort de son père, elle a agi en tant qu'hôtesse[Quoi ?] à la cour de son frère, Maurice. C'est à l'une de ces occasions qu'elle a rencontré Manuel de Portugal, (fils du prétendant au trône portugais, Antoine, prieur de Crato). Elle s'est secrètement mariée avec lui en 1597. Maurice était fermement opposé au mariage, parce que les Nassau étaient calvinistes et que Dom Manuel était un catholique. Maurice a mis Émilie en résidence surveillée et Manuel dû fuir à Wesel. Quand Maurice a conclu qu'il ne pouvait la convaincre de divorcer de son mari, il l'a bannie de la cour pour dix ans. Le couple est allé vivre au château de Wijchen. Mais Maurice et Émilie se sont finalement réconciliés, et le couple marié était présent à la veillée mortuaire de Maurice.

Émilie et son mari ont eu dix enfants. Les dernières années de sa vie, après qu'elle a été répudiée, ils ont vécu séparément lorsque son mari a décidé — en raison de préoccupations financières — de vivre à Bruxelles à la cour d'Isabelle d'Espagne, ennemie jurée de la maison d'Orange. Émilie est allée à Genève avec ses filles, où elle est morte trois ans plus tard, à l'âge de 59 ans.

DescendanceModifier

Liens externesModifier