Élie Richard

journaliste français

Élie Richard, né Élie Louis Richard le à Cahors[1],[2] (Lot) et mort à Draveil le , est un journaliste, écrivain, éditeur et poète français.

Élie Richard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
DraveilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Élie Richard débute en 1909, publié dans la revue les Actes des poètes de Roger Dévigne. Durant l'été 1919, il fonde la maison d’édition Images de Paris : il publie ainsi des inédits de Guillaume Apollinaire et de Mallarmé, les débuts de Joseph Delteil et d’Antonin Artaud, et aussi Pierre Mac Orlan, Jules Supervielle, André Breton, Philippe Soupault, ou d'illustrateurs comme Raymond Thiollière, par exemple. Il est le directeur de la revue Images de Paris, revue libre de littérature, d'art, qui existe de 1919 à 1926.

Rédacteur en chef de journaux comme Ce Soir et de périodiques, il participe à l’ascension extraordinaire du journal Paris-Soir dans les années 1930.

Pendant neuf ans il donne des émissions littéraires à la Radiodiffusion-télévision française, où il fait revivre de grands écrivains, connus ou méconnus, parfois de ses amis : les Soirées de Paris, mises en ondes grâce aux voix de grands acteurs.

ŒuvresModifier

Poèmes et chansonsModifier

  • Chansons le soir, Images de Paris, 1920-1925.
  • Margelles de la nuit, Les Cahiers des Images de Paris no 2, Paris, 1965

RomansModifier

  • Marceau la Rose
  • Clamadieu (1934)
  • Tuer n'est rien
  • L'Homme de Milalbre

NouvellesModifier

  • Les Guerriers clandestins
  • Un éclair à l'as

SotiesModifier

  • Flo ou les reflets du silence
  • Le Rhinocéros blanc

EssaisModifier

  • Paris qui meurt
  • Le Guide des grands ducs
  • Charme des courses
  • Nul n'est prophète à Saint-Sauveur
  • Albert Huyot

Théâtre radiophoniqueModifier

ReportagesModifier

  • L’Île de fer
  • Le Volcan qui chante (L’Espagne en république)
  • Frontières gammées (Avant l'agression)
  • Vienne, porte de la guerre (Avant l'Anschluss)

Notes et référencesModifier