Ouvrir le menu principal

Élections municipales de 2019 à Barcelone

Élections municipales espagnoles de 2019 à Barcelone
41 conseillers municipaux
(majorité absolue : 21 sièges)
Ernest Maragall 2018 (cropped).jpg ERC – Ernest Maragall
Voix 160 659
21,35 %
 +10,3
Conseillers élus 10  +5
Ada Colau 2015d (cropped).jpg Barcelone en commun – Ada Colau
Voix 150 862
20,71 %
 −4,5
Conseillers élus 10  −1
Jaume Collboni 2015d (cropped).jpg PSC – Jaume Collboni
Voix 138 501
18,41 %
 +8,8
Conseillers élus 8  +4
(Manuel Valls) Dinar Cambra amb Manuel Valls, candidat a l'alcaldia de Barcelona (cropped) (cropped).jpg Ciudadanos – Manuel Valls
Voix 99 315
13,20 %
 +2,2
Conseillers élus 6  +1
Elsa Artadi.jpg Ensemble pour la Catalogne – Elsa Artadi
Voix 78 751
10,47 %
 −12,3
Conseillers élus 5  −5
(Josep Bou) Segunda jornada de la Convención 2019 del Partido Popular en Madrid. (31887604837) (cropped) (bis).jpg PPC – Josep Bou (es)
Voix 35 708
5,01 %
 −3,7
Conseillers élus 2  −1
Maire de Barcelone
Sortant
Ada Colau
Barcelone en commun

Les élections municipales espagnoles ont lieu le à Barcelone.

Sommaire

ContexteModifier

Les élections municipales, qui se tiennent le 26 mai 2019, sont les premières élections depuis la crise catalane, survenue fin 2017 et les élections au Parlement de Catalogne. Elles se déroulent en parallèle des élections européennes[1].

Les précédentes élections municipales à Barcelone, en 2015, avaient vu la victoire du bloc de gauche, qui avait obtenu deux sièges de plus que la majorité absolue (21 sièges) et mis fin au seul gouvernement de droite connu par la ville depuis la transition démocratique. Cette alliance de gauche avait permis à Ada Colau de devenir maire et aux onze conseillers de sa liste Barcelone en commun de gouverner, en composant avec les cinq conseillers de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC), les quatre conseillers du Parti des socialistes de Catalogne (PSC) et les trois conseillers de la Candidature d'unité populaire (CUP).

CandidatsModifier

En avril 2018, le parti Ciudadanos propose au PSC ainsi qu'au PPC une candidature unique des partis anti-indépendances avec comme tête de liste Manuel Valls, ancien Premier ministre français d'origine catalane et pleinement opposé à l'indépendance de la région. Le PSC refuse, maintenant que leur candidat sera bien Jaume Collboni[2].

Le 25 septembre 2018, après plusieurs mois de spéculations, Manuel Valls annonce sa candidature[3] et démissionne de ses mandats en France[4].

SondagesModifier

Institut Date    
 
             
IMOP/El Confidencial 14-17 mai 2019 21,5 % - ? 22 % 17,3 % 4,5 % ? 2,5 % ?
Feedback 2 mai 2019 19,6 % - 15,9 % 20,8 % 18 % 6,7 % 3,2 % - 9,1 %
Metropoli Abierta 21-28 mars 2019 20,4 % - 10,8 % 23,8 % 16,6 % 4,5 % 6,6 % - 13,8 %
Time Consultants 23 février 2019 19,4 % - 13,3 % 25,6 % 13,6 % 4,6 % 6,5 % - 11,6 %
Feedback 21 février 2019 15,4 % - 16,5 % 20,9 % 16,3 % 5,1 % 5,6 % - 11,9 %
Time Consultants 29 novembre 2018 17,8 % 9,9 % 15 % 26,6 % 16 % 3,3 % 6 % - -
Gesop 4 octobre 2018 19,5 % 11,5 % 15,5 % 23,5 % 13,5 % 4 % 8 % - -
GAD3 7 juin 2018 21,8 % 11,4 % 19,9 % 17,6 % 15,4 % 4,1 % 5 % - -
Mairie de Barcelone[5] juin 2018 16,2 % 5,6 % 5,2 % 12,4 % 6,1 % 0,6 % 3,6 % - -
Gesop mai 2018 20,9 % 13,7 % 18 % 18 % 11,6 % <5 % 9,4 % - -
Time Consultants 27 avril 2018 17,3 % 17,7 % 17,5 % 21 % 13,3 % 2,7 % 8,1 % - -
NC Report 18 septembre 2017 17,6 % 13,3 % 17,4 % 19,3 % 14,8 % 7,6 % 6,2 % - -

RésultatsModifier

À l'issue de cette élection, le bloc de gauche arrive nettement en tête et gagne cinq sièges de plus qu'en 2015, soit sept de plus que la majorité absolue. En son sein, ERC progresse fortement, arrivant en tête en nombre de voix et passant à dix sièges. Barcelone en commun obtient le même nombre de sièges, les socialistes en gagnent quatre et la CUP perd ses trois sièges, sortant ainsi du conseil municipal.

Cependant, alors qu'Ernest Maragall (ERC), dont la liste est arrivée en tête, était pressenti pour devenir maire de Barcelone avec les votes des deux autres formations de gauche selon le schéma de 2015, plusieurs formations politiques réorientent les discussions post-électorales vers l'opposition indépendantistes contre unionistes, très prégnante en Catalogne depuis la crise de fin 2017. Le PSC, au positionnement unioniste, refuse ainsi de voter en faveur de l'investiture d'Ernest Maragall, dont le parti est indépendantiste[6]. De même, Manuel Valls, tête de liste du parti de centre droit Ciudadanos, lui aussi unioniste, se déclare prêt à voter en faveur d'une réélection d'Ada Colau, pour éviter qu'un indépendantiste ne devienne maire de Barcelone[7].

Résultats officiels[8]
Partis et coalitions Nombres de votes Sièges
Votes % +/- Total +/-
Gauche républicaine de Catalogne-Sobiranistes (ERC+BCN–Nova–AM) 160,990 21.35 +10,34 10 +5
Barcelone en commun (BComú–ECG) 156,157 20,71 -4,50 10 -1
Parti des socialistes de Catalogne - Unis pour avancer (PSC–CP) 138,748 18,40 +8,77 8 +4
Ciudadanos (BCN Canvi–Cs) 99,494 13.20 +2,17 6 +1
Ensemble pour la Catalogne (Junts) 78,957 10,47 -12,28 5
Parti populaire catalan (PP) 37,745 5.01 -3.70 2 -1
Candidature d'unité populaire (Capgirem BCN–AMunt) 29,335 3,89 -3,53 0 -3
Barcelona is Capital–Primaries (BCAP–Primàries) 28,230 3,74 Nouv. 0 ±0
Vox (Vox) 8,723 1,16 +0.94 0 ±0
Parti animaliste contre la maltraitance animale (PACMA) 6,359 0,84 +0.02 0 ±0
Les Verts éco-pacifistes (EVEP) 1,886 0,25 Nouv. 0 ±0
Force citoyenne (FC's) 1,145 0,15 Nouv. 0 ±0
Acte (PACT) 695 0,09 Nouv. 0 ±0
Unis et Socialistes + Pour la démocratie (Unidos SI–DEF) 567 0,08 Nouv. 0 ±0
Sièges blancs (EB) 432 0,06 -0.22 0 ±0
Convergents (CNV) 383 0,05 Nouv. 0 ±0
Parti communiste du peuple catalan (PCPC) 371 0,05 -0.04 0 ±0
European Retirees Social Democratic Party (PDSJE) 317 0,04 Nouv. 0 ±0
Parti de la Vie et de la Famille (PFiV) 215 0,03 Nouv. 0 ±0
Pour un Monde un plus Juste (PUM+J) 194 0,03 Nouv. 0 ±0
Parti libertarien (P–LIB) 146 0,02 -0.02 0 ±0
Falange Española de las JONS (FE–JONS) 131 0,02 -0.05 0 ±0
dCIDE (Of Spanish Centre-Left) (dCIDE) 93 0,01 Nouv. 0 ±0
Nous, le Parti de la Régénération Sociale (NPRS) 57 0,01 Nouv. 0 ±0
Votes blancs 2,625 0,35 -0.56 0 ±0
Total 753,995 41 ±0
Votes valides 753,995 99,73 +0,17
Votes invalides 2,012 0,27 -0,17
Votes exprimés 756,007 66,17 +5,58
Abstentions 386,437 33.83 -5,58
Votes enregistrés 1,142,444

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Date des élections », sur Telecinco, (consulté le 11 mai 2018).
  2. (ca) « El PSC no pactará con Valls crear una lista única para Barcelona », sur www.metropoliabierta.com, (consulté le 11 mai 2018).
  3. « Manuel Valls : « Je veux être le prochain maire de Barcelone » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2018).
  4. « Manuel Valls, candidat à Barcelone, démissionne de ses mandats en France », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2018).
  5. Sondage incluant l'abstention, les votes blancs et nuls et la volonté de ne pas répondre, expliquant que le compte est très loin des 100 %.
  6. (es) Clara Blanchar et Blanca Cia, « El PSC busca un pacto con Colau y Valls para vetar un alcalde de ERC en Barcelona », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne, consulté le 29 mai 2019)
  7. (es) « Valls ofrece sus votos para hacer alcaldesa a Colau sin pedir nada a cambio », sur eldiario.es (consulté le 29 mai 2019)
  8. « Elecciones 2019 », sur resultados.eleccioneslocaleseuropeas19.es (consulté le 11 juin 2019)

Articles connexesModifier