Élections générales ontariennes de 2003

Élections générales ontariennes de 2003
Type d’élection Législative
Postes à élire 103 députés
Mandat 4 ans
Dalton McGuinty 2007.JPG Parti libéral – Dalton McGuinty
Voix 2 090 001
46,4 %
 +6,5
Sièges obtenus 72  +37
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti progressiste-conservateur – Ernie Eves
Voix 1 559 181
34,6 %
 −10,5
Sièges obtenus 24  −35
Howard Hampton small.png Nouveau Parti démocratique – Howard Hampton
Voix 660 730
14,7 %
 +2,1
Sièges obtenus 7  −2
Carte électorale
Carte
Premier ministre
Sortant Élu
Ernie Eves
Progressiste-conservateur
Dalton McGuinty
Libéral

L'élection générale ontarienne de 2003 se déroule le afin d'élire les 103 députés de la 38e législature à l'Assemblée législative de l'Ontario (Canada).

L'élection est déclenchée le 2 septembre par le premier ministre Ernie Eves afin de tirer profit d'une tendance à la hausse dans le niveau d'appui au Parti progressiste-conservateur de l'Ontario suivant la panne d'électricité nord-américaine de 2003. Toutefois, c'est le Parti libéral de l'Ontario, dirigé par Dalton McGuinty, qui remporte la victoire et est conduit au pouvoir avec un gouvernement majoritaire.

CampagneModifier

SondagesModifier

Dernier jour
du sondage
Lib P.-C. NPD Vert Autres Sondeur Échantillon ME Source
45 43 12 0 0 SES 500 ± 4,5 PDF
51 36 11 1 2 Ipsos 485 NC PDF
47 36 14 1 2 Ipsos 305 NC PDF
48 35 14 1 2 Ipsos 1 002 ± 3,1 HTML
53 32 15 0 0 SES 500 ± 4,5 PDF
48 31 16 4 1 Ipsos 1 000 ± 3,1 HTML
53 34 11 NC 2 Ekos 703 ± 3,7 [1]
43 36 15 5 1 Ipsos 1 000 ± 3,1 HTML
44 34 19 3 0 SES 500 ± 4,5 PDF
45 38 14 3 0 Ipsos 1 001 ± 3,1 HTML
47 39 13 1 0 SES 500 ± 4,5 PDF
44 42 13 NC 1 Ipsos 1 000 ± 3,1 HTML
52 34 11 3 0 SES 500 ± 4,5 PDF
53 36 11 0 0 SES 500 ± 4,5 PDF
53 32 14 NC 1 Environics 1 004 ± 3,1 HTML
53 37 10 0 0 SES 500 ± 4,5 PDF
55 29 13 NC 3 Environics 1 003 ± 3,1 HTML
53 33 12 NC 2 Ipsos 1 000 ± 3,1 PDF
50 34 14 NC 2 Ipsos 1 000 ± 3,1 HTML
51 31 15 NC 3 Ipsos 1 000 ± 3,1 HTML
46 34 13 NC 8 Ipsos 1 000 ± 3,1 HTML
50 36 14 0 0 Ipsos 1 000 ± 3,1 HTML
36 47 15 NC 2 Environics 1 014 ± 3,1 HTML

RésultatsModifier

Résultats par parti politiqueModifier

élections précédentes • Résultat des élections générales de 2003 • élections suivantes
Parti Chef Candidats Sièges Voix
1999 diss. Élus +/- Nb % +/-
     Libéral Dalton McGuinty 103 35 36 72 +36 2 090 001 46,4 % +6,6
     Progressiste-conservateur Ernie Eves 103 59 56 24 -32 1 559 181 34,6 % -10,5
     Nouveau Parti démocratique Howard Hampton 103 9 9 7 -2 660 730 14,7 % +2,1
     Vert Frank de Jong 102 - - - - 126 651 2,8 % +2,1
     Coalition des familles Giuseppe Gori 51 - - - - 34 623 0,8 % +0,2
     Freedom Paul McKeever 24 - - - - 8 376 0,2 % +0,1
     Communiste Elizabeth Rowley 6 - - - - 2 187 0,1 % 0
     Libertarien Sam Apelbaum 5 - - - - 1 991 0 % 0
     Confederation of Regions Aucun[note 1] 1 - - - - 293 0 % -
     Indépendant/Aucune appartenance 24 - 1 - -1 13 211 0,3 % -0,3
     Renouveau indépendant[note 2] 10 - - - - 3 402 - -
     Libéral indépendant 1 - - - - 3 259 - -
     Réformiste indépendant 1 - - - - 586 - -
     Ligue communiste 1 - - - - 204 - -
     Autres indépendants 11 - - - - 5 760 - -
Vacant 1
Total 546 103 103 103 4 497 244 100 %
  • Des candidats du Parti réformiste indépendant et de la Ligue communiste se sont également présentés en tant qu'indépendants.
  • Costas Manios s'est présenté en tant que « Libéral indépendant » après avoir été refusé en tant que candidat libéral dans Scarborough-Centre. La député sortante Claudette Boyer avait siégé à l'Assemblée législative en tant que libéral indépendante de 2001 à 2003.
  • Il est possible que d'autres candidats qui apparaissaient sur le bulletin en tant qu'indépendants étaient des candidats pour des partis non-enregistrés.

Répartition des siègesModifier

Parti libéral Parti progressiste-conservateur Nouveau Parti démocratique
72 sièges 24 sièges 7 sièges
^
majorité

Notes et référencesModifier

  1. Richard Butson de facto, puisque unique candidat du Confederation of Regions Party)
  2. Dix candidats se sont présentés sous le nom de « Renouveau indépendant » (Independant Renewal). Il s'agissait du Parti marxiste-léniniste sous un autre nom.

SourceModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

  1. (en) Caroline Mallan, « Liberals set for a massive majority? : Poll shows party would win power with solid 53% », Toronto Star,‎ (lire en ligne)