Ouvrir le menu principal

Église réformée Saint-Martin de Vevey

temple protestant situé dans la ville vaudoise de Vevey, en Suisse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Martin.

Église réformée Saint-Martin de Vevey
Image illustrative de l’article Église réformée Saint-Martin de Vevey
Vue de l'église depuis le nord-est
Présentation
Culte Protestant
Type Église paroissiale
Rattachement Église évangélique réformée du canton de Vaud
Style dominant Roman
Protection Bien culturel d'importance nationale
Géographie
Pays Suisse
Canton Vaud
Ville Vevey
Coordonnées 46° 27′ 44″ nord, 6° 50′ 49″ est

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Église réformée Saint-Martin de Vevey

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Église réformée Saint-Martin de Vevey

L'église Saint-Martin, œuvre majeure de l’architecture de la fin de l’époque gothique en Pays de Vaud et aujourd’hui église protestante, domine la ville de Vevey, en Suisse.

SituationModifier

L'église, située sur une colline surplombant la ville de Vevey et le Léman, est inscrite comme bien culturel suisse d'importance nationale[1].

HistoireModifier

L'église, mentionnée vers l’an 1000, a probablement été fondée au haut Moyen Âge. L'abside de l’église romane des XIe et XIIe siècles, flanquée de deux absidioles, est remplacée vers la fin du XIIIe siècle par un chœur de style gothique rayonnant. L’imposant clocher-porche, de style gothique tardif, a été élevé en deux étapes entre 1497 et 1511 par les maîtres maçons Jean Vaulet-Dunoyer, puis Antoine Dupuis[2]. Son beffroi abrite quatre cloches : un bourdon datant de 1603 et trois cloches de 1887[3].

Enfin, la nef à trois vaisseaux et chapelles latérales a été reconstruite de 1522-1533 par le maçon architecte François de Curtine qui a réalisé là l’une des œuvres majeures du gothique flamboyant au Pays de Vaud[4]. Peu après, à la suite de la conquête bernoise de 1536 qui instaura la Réforme protestante en Suisse, l’église est convertie au culte réformé.

En 1896-1897, on ajoute un porche néogothique au sud, et une sacristie au nord.

Piscine liturgiqueModifier

Une double piscine liturgique a été reconstituée à la fin du XIXe siècle d'après des vestiges trouvés sur place. La niche gothique est agrémentée d'un arbre de vie peint[5].

ChaireModifier

La chaire monumentale, richement ornée, date de 1787 et est l'œuvre de l'ébéniste David Schade d’après un projet de l'artiste peintre Michel-Vincent Brandouin[6],[7].

OrgueModifier

Sur la galerie néogothique en pierre de 1883, domine le buffet de l’orgue baroque qui avait été construit par Samson Scherrer en 1776. Ce buffet a été sculpté par Dominique Martinetti d’après des dessins de Michel-Vincent Brandouin. L’instrument actuel date de 1954 et est l'œuvre de la Manufacture d'orgues Kuhn (Orgelbau Kuhn (de)) de Männedorf. Il comporte trois claviers manuels et 3560 tuyaux[7],[8].

ConcertsModifier

La Société des concerts de St-Martin (SCSM) a été fondée en 1976 dans le but d'organiser des concerts d'orgue, de chœurs et d'orchestres. Depuis plusieurs années, une douzaine de concerts sont ainsi organisés chaque année[9].

Lors de l'enregistrement de l'album Going for the one du groupe Yes au mountain Studios, le claviériste Rick Wakeman, relié au studio à l'aide d'une ligne téléphonique à haute fidélité, jouait sur l'orgue de Saint-Martin. On peut entendre l'orgue sur les morceaux Awaken, Parallels et Vevey[réf. à confirmer][10].

Les vitrauxModifier

Le vitrail du chœur illustre saint Martin, le patron de l'église, partageant son manteau. Cette verrière, tout comme celles des fenêtres basses de la nef ont été dessinées par Ernest Biéler et réalisées en 1900 par le peintre verrier Edouard Hosch. Les fenêtres hautes de la nef, quant à elles, ont été garnies de vitraux en 1957-1958 par François de Ribaupierre[11],[2].

BibliographieModifier

  • Marcel Grandjean, L’architecture religieuse en Suisse romande et dans l’ancien diocèse de Genève à la fin de l’époque gothique : Développement, sources et contexte, vol. 157, Lausanne, coll. « Cahiers d’archéologie romande », , 805 p. (ISBN 978-2-88028-157-1), p. 198-208.
  • Jean-François Richard (dir.) et Étienne Rivier (dir.) (préf. Yves Christen, syndic de Vevey, photogr. Edouard Curchod), L'Église Saint-Martin de Vevey, Vevey, , 78 p..
  • Henri Piguet, Aux visiteurs de l'église Saint-Martin de Vevey : notice historique, Commune de Vevey, , 10 p..
  • Karina Queijo, « Les peintures médiévales de l’ancienne chapelle Sainte-Marguerite à Saint-Martin de Vevey », Les Annales veveysannes, vol. 16,‎ , p. 19-35 (ISSN 2235-4905).

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  2. a et b Guide artistique de la Suisse, vol. 4a, Société d'histoire de l'art en Suisse, (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 425.
  3. « Cloches - Vevey (VD) - Temple St Martin », sur quasimodosonneurdecloches.ch/ (consulté le 30 novembre 2012).
  4. Marcel Grandjean, L’architecture religieuse en Suisse romande et dans l’ancien diocèse de Genève à la fin de l’époque gothique : Développement, sources et contexte, vol. 157, Lausanne, coll. « Cahiers d’archéologie romande », , 805 p. (ISBN 978-2-88028-157-1), p. 198-208.
  5. Richard et Rivier 1993, p. 58-59
  6. Marcel Grandjean, Les Temples vaudois. L'architecture réformée dans le Pays de Vaud (Bibliothèque historique vaudoise 89), Lausanne 1988, p. 469-470.
  7. a et b Piguet 1993, p. 8
  8. « L'orgue du temple de St-Martin à Vevey », sur Manufacture d'orgues Th. Kuhn SA (consulté le 11 août 2014)
  9. « Société des concerts de St-Martin », sur concerts-st-martin-vevey.ch (consulté le 30 novembre 2012).
  10. « Vidéo du week-end », (consulté le 6 juillet 2014)
  11. Piguet 1993, p. 9