Église des Augustins (Bruxelles)

édifice religieux belge
Église des Augustins
Image dans Infobox.
Ancienne église des Augustins (photo de 1880)
Présentation
Type
Brabançon
Destination initiale
Monastère des Augustins
Destination actuelle
Démolie
Style
Architecte
Construction
1620 à 1642
Religion
État de conservation
Détruit (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg

L’ancienne église des Augustins était un édifice religieux de style baroque construit à Bruxelles au XVIIe siècle, dans la rue du Fossé aux Loups. Église du couvent des Augustins, elle fut fermée, avec le couvent, en 1796. Rouverte comme temple protestant néerlandophone au début du XIXe siècle, elle fut sécularisée après l’indépendance de la Belgique et démolie en 1893, pour permettre le percement de la place de Brouckère, dans le centre de la ville de Bruxelles.

HistoireModifier

 
Le tableau Carnaval à Bruxelles (1886) de François Gailliard... sur fond de l'église des Augustins

Les Augustins s’installent à Bruxelles en 1589 et y occupent le couvent des frères de la vie commune qui se situait au centre de la ville depuis 1336, au bord de la Senne. Les Augustins construisent leur église de 1620 à 1642 sur les plans de l’architecte Jacques Franquart.

En 1796 le pouvoir révolutionnaire français expulse les augustins de leur couvent, dont les bâtiments deviennent hôpital. L’église, un temps rouverte au culte (1805), est à nouveau fermée en 1814 et redevient hôpital de campagne pour les nombreux blessés de la bataille de Waterloo.

En 1816, à l'époque du Royaume-Uni des Pays-Bas, l’église est convertie en temple protestant pour l’Église protestante néerlandaise de Bruxelles (Protestantse Kerk Brussel). En 1817 celui qui deviendra Guillaume III des Pays-Bas (né à Bruxelles le ) y est baptisé. Des services liturgiques en anglais y sont également célébrés. Le dernier service a lieu le . Elle est saccagée et occupée par les patriotes belges, lors de la Révolution belge.

 
Le baptême de Guillaume III d'Orange en l'église des Augustins

Une dizaine d’années après l’indépendance de la Belgique, en 1842, l’église laissée sans usage liturgique est désacralisée et devient salle de concerts et d’expositions, puis bureau central des postes en 1875. Le voûtement de la Senne, suivi de l’aménagement d’un grand boulevard allant de la gare du Midi à la gare du Nord font que ce bâtiment est considéré comme un obstacle à la circulation.

En 1893, l'église des Augustins est démolie pour aménager la place de Brouckère. Cependant sa façade, de style baroque brabançon, est démantelée et ré-assemblée comme façade de l'église de la Sainte-Trinité alors en construction à Ixelles (1894).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier