Église Saint-Pierre de Dijon

église située en Côte-d'Or, en France

Église
Saint-Pierre de Dijon
Image illustrative de l’article Église Saint-Pierre de Dijon
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Dijon
Début de la construction années 1853
Fin des travaux années 1858
Architecte Jean-Baptiste Lassus
Style dominant Néogothique
Protection Patrimoine mondial Patrimoine mondial (2015, Climats du vignoble de Bourgogne)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Ville Dijon
Coordonnées 47° 18′ 57″ nord, 5° 02′ 32″ est
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Église Saint-Pierre de Dijon
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Pierre de Dijon
Géolocalisation sur la carte : Dijon
(Voir situation sur carte : Dijon)
Église Saint-Pierre de Dijon

L’église Saint-Pierre de Dijon est située à la limite des 97 hectares du secteur sauvegardé de Dijon. Elle s'élève place Wilson.

HistoireModifier

L'église saint-Pierre tient son nom du faubourg Saint-Pierre, un quartier situé hors les murs, à la limite de la porte Saint-Pierre. Cette dernière, qui était l'entrée sud de la ville de Dijon, tient elle-même son nom d’une ancienne église voisine du XIIe siècle, détruite à la Révolution française et qui se trouvait rue Pasteur[1]. Elle a été construite sur les plans de l'architecte Jean-Baptiste Lassus de 1853 à 1858, dans le style néogothique[2]. Son agencement intérieur a été profondément modifié dans les années 1960 : les peintures murales ont disparu, les vitraux ont été remplacés et l’autel a été positionné au centre[1].

OrgueModifier

L’orgue originel de l'église, installé en 1869[2], était l'œuvre du facteur d'orgue Jean-Baptiste Ghys. Délabré à la fin du XXe siècle, il a été remplacé en 1989 par un orgue italien, le seul de Bourgogne. La réalisation a été confiée au facteur d'orgue Jean-François Muno, et dont le buffet a été décoré par le plasticien Pierre Sibieude[3], à qui l'on doit le Buffet d'orgue de la Basilique Saint-Andoche de Saulieu.

VitrauxModifier

La plupart des baies vitrées originelles, œuvre du maître-verrier toulousain Louis Bordieu[2], ont été remplacées à l'exception de ceux du transept nord. Les vitraux du chœur ont été dessinés pour le centenaire de l’église, en 1958, par le maître-verrier Colas Guerrin, les autres sont l’œuvre du maître-verrier dijonnais Weinling[3].

La clocheModifier

La cloche de l'église Saint-Pierre provient de la ville russe Sébastopol, par l'entremise du maréchal Jean-Baptiste Philibert Vaillant. Elle est bénie par l'empereur Napoléon III[2].

ArchitectureModifier

L’église, construite sur les plans de l'architecte Jean-Baptiste Lassus, dresse sur la place Wilson une façade sobre et austère, surmontée d’un clocher pointu. L’édifice de style néogothique évoque ainsi de manière frappante l’Église Notre-Dame de Dijon, dans des dimensions plus modestes. Les parois et les voûtes étaient à l’origine recouvertes d’un décor peint, et le chœur habillé de boiseries entourait le maître autel, aujourd’hui disparu. En 1956, sous l’impulsion du curé le Père Louis Latour, les peintures murales disparaissent l'autel installé sous la croisée du transept[3].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier