Édouard Delabarre

architecte français

Édouard Émile Delabarre, né le à Rouen[1] et mort le à Mont-Saint-Aignan, est un architecte et professeur de théorie de l'architecture et de construction générale français.

BiographieModifier

Il nait d'Armand Constant Delabarre et de Pauline Marie Germaine, rentiers. Il a deux frères.

Il se marie le à Paris avec Gabrielle Albertine Lecroq.

Architecte DPLG, il est professeur et chef d'étude pendant 25 ans. Il devient en 1936 directeur de l'école des beaux-arts et de l'école régionale d'architecte de Rouen.

Il est reçu à l'Académie de Rouen le . Il devient, en 1912, président des Amis des monuments rouennais.

Il a vécu rue aux Juifs (1912) puis chemin des Cottes à Mont-Saint-Aignan (1933).

Il meurt le à Mont-Saint-Aignan. Sa sépulture se trouve au cimetière monumental de Rouen, carré N1-2.

OuvragesModifier

  • Délabrement de la chapelle du Lycée, Bull. AMR, 1886-1898, p. 64.
  • L'abbaye Saint-Amand de Rouen, Rouen, impr. Lecerf fils, 1906.
  • Le sentiment dans l'architecture, Rouen, impr. Lecerf fils, 1906.
  • Vieux hôtels de Rouen des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, 1909.
  • Les restes du château de Philippe-Auguste et des arènes romaines de Rouen, Rouen, impr. de Léon Gy, 1911.
  • Notice sur M. Lucien Lefort, Rouen, impr. de A. Lainé, 1918.
  • L'Art allemand du moyen âge est-il original ? A propos d'une étude sur l'art allemand et l'art français au moyen âge, de M. Émile Mâle, Rouen, impr. de A. Lainé, 1918.

RéalisationsModifier

  • Monument aux morts du lycée Corneille, en collaboration avec A. Guilloux, 1923.

Notes et référencesModifier

  1. Au no 17 rue Jeanne-d'Arc.

Liens externesModifier