Édouard Chammougon

homme politique français

Édouard Chammougon, né le à Baie-Mahault, en Guadeloupe, est un homme politique français.

Édouard Chammougon
Fonctions
Député de la 3e circonscription de la Guadeloupe

(1 an, 7 mois et 1 jour)
Élection 28 mars 1993
Législature Xe
Groupe politique R&L
Prédécesseur Dominique Larifla
Successeur Léo Andy
Député de la Guadeloupe
(scrutin proportionnel par département)
Élection 16 mars 1986
Législature VIIIe
Maire de Baie-Mahault
Prédécesseur Pierre Mathieu
Successeur Marcelle Chammougon
Biographie
Date de naissance (85 ans)
Lieu de naissance Baie-Mahault (Guadeloupe)
Nationalité Française
Parti politique RPR
DVD
Profession Directeur d'école

BiographieModifier

Il devient député lorsque Lucette Michaux-Chevry entre au gouvernement Chirac II comme secrétaire d’État chargée de la francophonie auprès du Premier ministre.

Lors de la présidentielle de 1988, il refuse d'appeler à voter pour Jacques Chirac au second tour[1]. Charles Pasqua avait auparavant tenu des propos sur ses « valeurs » communes avec le FN durant la campagne électorale. C'est sous sa mandature municipale (et sous le préfet Guy Maillard), qu'est construit à Baie-Mahault le collège Maurice Satineau, inauguré en 1979 en mémoire d'un personnage politique controversé des Troisième et Quatrième Républiques, né dans la commune.

Édouard Chammougon est élu député de la 3e circonscription de la Guadeloupe aux législatives de 1993. Le , avec vingt-trois autres parlementaires non-inscrits, il participe à la création d'un groupe parlementaire dénommé République et liberté[2]. Le bureau de l'Assemblée nationale décide le de lever son immunité parlementaire[3].

Après qu'il a été déchu de ses mandats électifs, son épouse Marcelle Chammougon est élue maire de Baie-Mahault en , puis conseillère générale du canton en [4].

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats locaux
Mandats parlementaires

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier