Ouvrir le menu principal

Gouvernement Jacques Chirac (2)

second gouvernement de Jacques Chirac
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Jacques Chirac.
Article connexe : Première cohabitation.
Gouvernement Jacques Chirac II
Ve République
Description de l'image defaut.svg.
Président François Mitterrand
Premier ministre Jacques Chirac
Législature Huitième législature de la Cinquième République françaiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Fin
Durée 2 ans, 1 mois et 20 jours
Composition initiale
Partis politiques RPRUDF
Ministres 14
Secrétaires d'État 23
Femmes 3
Hommes 34
Représentation
VIIIe législature
290 / 577
Drapeau de la France

Le gouvernement Jacques Chirac (2) est le gouvernement de la République française du au pendant la présidence de François Mitterrand (1981–1995). Il s’agit du deuxième gouvernement de Jacques Chirac et du 19e gouvernement de la Ve République.

Le président de la République et le Premier ministre étant issus de partis opposés, on le qualifie de gouvernement de cohabitation.

Sommaire

CompositionModifier

Jacques Chirac est nommé le [1] et les membres du gouvernement le même jour[2],[3].

Premier ministreModifier

Image Fonction Nom Parti
  Premier ministre Jacques Chirac RPR

Ministre d'ÉtatModifier

Image Fonction Nom Parti
  Ministre d'État, chargé de l’Économie, des Finances et de la Privatisation Édouard Balladur RPR

MinistresModifier

Image Fonction Nom Parti
  Garde des Sceaux, ministre de la Justice Albin Chalandon RPR
  Ministre de la Défense André Giraud UDF-PR
  Ministre de la Culture et de la Communication François Léotard UDF-PR
  Ministre des Affaires étrangères Jean-Bernard Raimond RPR
  Ministre de l'Intérieur Charles Pasqua RPR
  Ministre de l'Équipement, du Logement, de l'Aménagement du territoire et des Transports Pierre Méhaignerie UDF-CDS
  Ministre des Départements et territoires d'outre-mer Bernard Pons RPR
  Ministre de l'Éducation nationale René Monory UDF-CDS
  Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi Philippe Séguin RPR
  Ministre de l'Industrie, des P. et T. et du Tourisme Alain Madelin UDF-PR
  Ministre de l'Agriculture François Guillaume RPR
  Ministre de la Coopération Michel Aurillac RPR
  Ministre chargé des Relations avec le Parlement André Rossinot UDF-Rad

Ministres déléguésModifier

Image Fonction Ministre de rattachement Nom Parti
  Ministre délégué à la Fonction publique et au Plan Premier ministre Hervé de Charette UDF-PR
  Ministre délégué au Budget, porte-parole du gouvernement Ministre de l'Économie, des Finances et de la Privatisation Alain Juppé RPR
  Ministre délégué au Commerce extérieur Ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation Michel Noir RPR
  Ministre délégué à la Privatisation
(jusqu'au 19/08/1986)
Ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation
(jusqu'au 19/08/1986)
Camille Cabana RPR
Ministre délégué à la Réforme administrative
(du 19/08/1986 au 28/09/1987)
Premier ministre
(à partir du 19/08/1986)
Ministre délégué aux Rapatriés et à la Réforme administrative
(à partir du 28/09/1987)
  Ministre délégué au Commerce, à l'Artisanat et aux Services
(à partir du 25/03/1986)
Ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation Georges Chavanes
(à partir du 25/03/1986)
UDF
  Ministre délégué à la Sécurité Ministre de l'Intérieur Robert Pandraud RPR
  Ministre délégué aux Transports Ministre de l'Équipement, du Logement, de l'Aménagement du territoire et des Transports Jacques Douffiagues UDF-PR
  Ministre délégué à l'Environnement Ministre de l'Équipement, du Logement, de l'Aménagement du territoire et des Transports Alain Carignon RPR
  Ministre délégué à la Recherche et à l'Enseignement supérieur Ministre de l'Éducation nationale Alain Devaquet
(jusqu'au 08/12/1986)
RPR
  Jacques Valade
(à partir du 20/01/1987)
  Ministre délégué à la Santé et à la Famille
(à partir du 25/03/1986)
Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi Michèle Barzach
(à partir du 25/03/1986)
RPR
  Ministre délégué aux Affaires européennes
(à partir du 19/08/1986)
Ministre des Affaires étrangères Bernard Bosson
(à partir du 19/08/1986)
UDF-CDS
  Ministre délégué aux Collectivités locales
(à partir du 19/08/1986)
Ministre de l'Intérieur Yves Galland
(à partir du 19/08/1986)
UDF-Rad
  Ministre délégué aux P. et T.
(à partir du 19/08/1986)
Ministre de l'Industrie, des P. et T. et du Tourisme Gérard Longuet
(à partir du 19/08/1986)
UDF-PR
  Ministre délégué à la Communication
(à partir du 28/09/1987)
Ministre de la Culture et de la Communication André Santini
(à partir du 28/09/1987)
UDF-PSD

Secrétaires d'ÉtatModifier

Image Fonction Ministre de rattachement Nom Parti
  Secrétaire d'État à la Francophonie Premier ministre Lucette Michaux-Chevry RPR
Secrétaire d'État aux Droits de l'Homme Premier ministre Claude Malhuret UDF-PR
  Secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports Premier ministre Christian Bergelin RPR
  Secrétaire d'État
(jusqu'au 25/06/1987)
Ministre de la Culture et de la Communication Philippe de Villiers
(jusqu'au 25/06/1987)
UDF-PR
  Secrétaire d'État Ministre des Affaires étrangères Didier Bariani UDF-PR
  Secrétaire d'État aux Collectivités locales
(jusqu'au 19/08/1986)
Ministre de l'Intérieur Bernard Bosson
(jusqu'au 19/08/1986)
UDF-CDS
  Secrétaire d'État aux Problèmes du Pacifique Sud Ministre des Départements et territoires d'outre-mer Gaston Flosse RPR
  Secrétaire d'État à l'Enseignement Ministre de l'Éducation nationale Michèle Alliot-Marie RPR
  Secrétaire d'État à la Formation professionnelle Ministre de l'Éducation nationale Nicole Catala RPR
  Secrétaire d'État à la Sécurité sociale Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi Adrien Zeller UDF-CDS
  Secrétaire d'État
(jusqu'au 20/01/1987)
Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi
(jusqu'au 20/01/1987)
Jean Arthuis UDF-CDS
Secrétaire d'État à la Consommation et à la Concurrence
(à partir du 20/01/1987)
portefeuille de la Participation ajouté le 17/10/1987
Ministre d'État, ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation[4]
(à partir du 20/01/1987)
  Secrétaire d'État
(à partir du 19/08/1986)
Ministre de la Défense Jacques Boyon
(à partir du 19/08/1986)
RPR
  Secrétaire d'État aux P. et T.
(jusqu'au 19/08/1986)
Ministre de l'Industrie, des P. et T. et du Tourisme Gérard Longuet
(jusqu'au 19/08/1986)
UDF-PR
  Secrétaire d'État au Tourisme
(à partir du 25/03/1986)
Ministre de l'Industrie, des P. et T. et du Tourisme Jean-Jacques Descamps
(à partir du 25/03/1986)
UDF
  Secrétaire d'État aux Anciens combattants Georges Fontès RPR
  Secrétaire d'État aux Rapatriés
(jusqu'au 28/09/1987)
André Santini
(jusqu'au 28/09/1987)
UDF-PSD
  Secrétaire d'État à la Mer Ambroise Guellec UDF-CDS

ModificationsModifier

Remaniement du 25 mars 1986Modifier

Ce remaniement du [5] (trois jours après la constitution du gouvernement) créée trois nouveaux portefeuilles :

  • Georges Chavanes, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation, chargé du Commerce, de l'Artisanat et des Services ;
  • Michèle Barzach, ministre délégué auprès du ministre des Affaires sociales et de l'Emploi ,chargé de la Santé et de la Famille ;
  • Jean-Jacques Descamps, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Industrie, des P. et T. et du Tourisme, chargé du Tourisme.

Remaniement du 19 août 1986Modifier

Le remaniement du est l'occasion de modifications d'attributions ou de nouvelles nominations[6] :

  • Camille Cabana, jusqu'alors ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation, chargé de la Privatisation, est nommé ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme administrative ;
  • Bernard Bosson, jusqu'alors secrétaire d'État auprès ministre de l'Intérieur chargé des Collectivités locales, est nommé ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes ;
  • Yves Galland entre au gouvernement et remplace Bernard Bosson comme ministre délégué aux Collectivités locales (non comme secrétaire d'État) ;
  • Gérard Longuet, jusqu'alors secrétaire d'État chargé des P. et T., est nommé ministre délégué chargé des P. et T. ;
  • Jacques Boyon entre au gouvernement comme secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense.

Démission du 8 décembre 1986Modifier

Le projet de loi d'Alain Devaquet, ministre délégué à la Recherche et à l'Enseignement supérieur, fait l'objet d'un fort mouvement social d'opposition. Le l'étudiant franco-algérien Malik Oussekine, âgé de 22 ans, meurt[7]. Sa mort provoque la démission immédiate d'Alain Devaquet[8].

Remaniement du 20 janvier 1987Modifier

Le remaniement du [9] permet le remplacement d'Alain Devaquet. Jacques Valade entre au gouvernement et est nommé ministre délégué auprès du ministre de l'Éducation nationale, chargé de la Recherche et de l'Enseignement supérieur.

Par ailleurs, Jean Arthuis, jusqu'alors secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires sociales et de l'Emploi, est nommé secrétaire d'État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation, chargé de la Consommation et de la Concurrence.

Démission du 25 juin 1987Modifier

Philippe de Villiers, du fait du décès le du député de Vendée Vincent Ansquer dont il le suppléant, décide de démissionner pour devenir député[10],[11].

Remaniement du 28 septembre 1987Modifier

La démission de Philippe de Villiers est à l'origine du remaniement du [12] :

  • André Santini, jusqu'alors secrétaire d'État chargé des Rapatriés, est nommé ministre délégué auprès du ministre de la Culture et de la Communication, chargé de la Communication ;
  • Camille Cabana, jusqu'alors ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Réforme administrative, devient ministre délégué chargé des Rapatriés et de la Réforme administrative.

Ajustement du 17 octobre 1987Modifier

L'ajustement du [13] modifie les attributions de Jean Arthuis, jusqu'alors secrétaire d'État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation, chargé de la Consommation et de la Concurrence qui devient secrétaire d'État chargé de la Consommation et de la Concurrence et de la Participation.

Intérim du 25 janvier 1988Modifier

Le , Jacques Chirac assure l'intérim d'Édouard Balladur, ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation[14].

Intérim du 10 mars 1988Modifier

Le , Charles Pasqua assure l'intérim d'André Giraud, ministre de la Défense[15].

Féminisation du gouvernementModifier

DémissionModifier

Le , le Premier ministre, Jacques Chirac, défait lors de l'élection présidentielle du 8 mai, présente au président de la République François Mitterrand, réélu, la démission de son gouvernement, au palais de l'Élysée ; la démission du gouvernement prend effet le lendemain, avec la publication au JO du 11. Le successeur de Jacques Chirac, Michel Rocard forme alors son premier gouvernement.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier