Édit d'Expulsion (1290)

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Édit d'Expulsion.

L'Édit d'Expulsion, promulgué en 1290 par le roi Édouard Ier d'Angleterre, ordonne l'expulsion de tous les juifs d'Angleterre. À cette date, ces derniers formaient une petite communauté d'environ 2 000 personnes[1]. L'édit prend effet le , et ne laisse le choix qu'entre la conversion et l'exil. La plupart choisissent l'exil, et rejoignent la France ou la Pologne[2] où ils bénéficiaient d'un statut favorable grâce à la Charte de Kalisz.

C'est le qu'Oliver Cromwell demande au conseil d'État l'autorisation du retour des juifs en Angleterre. Il rencontre des réticences lors da la conférence de Whitehall, en décembre de la même année, et doit se contenter d'un simple engagement oral du conseil d'État, mettant fin de facto à l'édit d'expulsion[3].


Notes et référencesModifier

  1. (en) Robin Mundil, England's Jewish Solution : Experiment and Expulsion, 1262-1290 (ISBN 978-0521581509), p. 27
  2. (en) David B. Green, « This Day in Jewish History 1290: Jews Expelled From England », sur haaretz.com, .
  3. (en) Tara Holmes, « Readmission of Jews to Britain in 1656 », sur bbc.co.uk, (consulté en 4 décmebre 2019).