École supérieure d'art dramatique de Strasbourg

école de Strasbourg
L'École supérieure d'art dramatique dans les locaux du TNS

L'École supérieure d'art dramatique de Strasbourg est une école de théâtre française.

L'ÉcoleModifier

PrésentationModifier

L'École a été fondée en 1954 par Michel Saint-Denis et est hébergée au cœur même du Théâtre national de Strasbourg (TNS), ils cohabitent dans les mêmes locaux et sont sous la tutelle du même directeur. L'école forme à divers métiers de l'art théâtral : comédiens, metteurs en scène, scénographes-créateurs de costumes, régisseurs et dramaturges. Près de 800 élèves ont déjà été formés depuis la création de l'école du TNS. C'est ainsi que deux années sur trois, des élèves sont recrutés sur concours pour un cursus de trois ans.

Organisation des étudesModifier

Les élèves reçus au concours d'entrée sont amenés à suivre un enseignement commun à toutes les branches d'enseignement mais à la fois propre à leur spécialité, c'est pourquoi les différents groupes sont constamment amenés à travailler ensemble. Les cinq sections forment ensemble plusieurs ateliers-spectacles en deuxième et troisième année.

La formation de l'acteurModifier

Ils sont au nombre de 12 par groupe (6 filles, 6 garçons) et travaillent sur quatre pistes d'apprentissage : le jeu, le corps, la voix ainsi que la musique. Au bout de sa formation l'élève-comédien peut acquérir le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien (DNSPC).

La formation du metteur en scène et du dramaturgeModifier

L'enseignement des élèves (un ou deux metteurs en scène et un dramaturge) se passe principalement dans la rencontre avec les autres sections afin de mieux comprendre le fonctionnement d'une équipe.

La formation des scénographes et des créateurs de costumesModifier

On en compte de trois à cinq par groupe. Ils suivent un apprentissage propre à l'esthétique et à la pratique plastique de la représentation théâtrale.

La formation des régisseurs et des techniciens du spectacleModifier

De trois à six élèves, les apprentis régisseurs touchent aussi bien au côté technique qu'administratif et évoluent au cœur même des autres sections.

Le concours d'entréeModifier

Le concours d'entrée a lieu deux années sur trois et comprend trois épreuves dites premier, deuxième et troisième tour. Les élèves sont éliminés après délibération du jury à l'issue de chaque tour. Il est demandé au candidat de posséder un baccalauréat ou un diplôme équivalent ainsi qu'une pratique du théâtre. Un candidat ne peut pas se présenter la même année dans deux sections différentes.

Les sections jeu, mise en scène et dramaturgie ont à préparer la même épreuve lors du premier tour, ils ont à présenter trois scènes (répertoire classique, répertoire contemporain et une au choix du candidat). Un devoir écrit est demandé aux candidats admis au deuxième tour, en section mise en scène et dramaturgie. Quant aux candidats en section jeu, il leur est demandé les mêmes scènes que lors du premier tour.

Les sections scénographie-costumes et régie-techniques du spectacle quant à eux ont à fournir un projet scénographique (décors et costumes) ou technique complet (lumière, son, plateau, vidéo...) sur une œuvre communiquée par l'école, un dossier personnel, une analyse d'un spectacle ayant marqué le candidat ainsi qu'une lettre de motivation.

Quelques nomsModifier

Les directeurs de l'écoleModifier

Des anciens élèvesModifier

Liens externesModifier

  • Présentation sur le site du TNS
  • Baptiste-Marrey, « Les tournées de l'École du CDE : des Cadets aux Tréteaux » in Saisons d'Alsace no 120 intitulé « Gens de théâtre : figures, scènes, productions », Éditions de la Nuée bleue, DNA, été 1993 (p. 41-51).
  • Jean-Pierre Vincent, La décentralisation théâtrale. Tome IV, Actes Sud-Papiers, 1995, 233 p.