Ouvrir le menu principal

École nationale supérieure d'horticulture

école d’horticulture transférée à Angers en 1995 || pour la période versaillaise (1874-1995), voyez Q21683588
Mémorial de Pierre Joigneaux dans le parc Balbi

L'École nationale supérieure d'horticulture (ENSH) est une école d'horticulture française fondée en 1874 pour promouvoir l'enseignement agricole français selon les termes de la loi du , à l'initiative de Pierre Joigneaux et sous la direction d'Auguste Hardy[1].

Le terrain d'application de cette école est, dès sa création, situé dans le Potager du roi à Versailles (Yvelines) et reprend l'activité de l'Institut national agronomique qui y exerça d'octobre 1848 à la fin de la Deuxième République[2].

Le but de l'école est de « former des jardiniers éclairés qui soient aptes après deux années d’études théoriques et pratiques, à propager et vulgariser dans nos départements les bonnes méthodes et les bonnes explications. »[2]

Afin de rétrograder cette école 3e cycle de spécialisation d'ingénieurs (bac+6) en école de second cycle, Édith Cresson a décidé de délocaliser l'ENSH. Cette école a été transférée à Angers en 1995, puis fusionnée en 1998 avec l'École nationale d'ingénieurs des travaux de l'horticulture et du paysage d'Angers pour donner naissance à l'Institut national d'horticulture.

Notes et référencesModifier

  1. Léon Dabat, Ministère du Commerce, de l'industrie, des postes et des télégraphes. Exposition universelle internationale de 1900, à Paris. Rapports du jury international. Classe 5. Enseignement spécial agricole., Paris, Imprimerie nationale, , 651 p. (lire en ligne), p. 255-280
  2. a et b France Diplomatie : 1848-1870 Le potager, lieu de production et de pédagogie

Liens internesModifier