École historique de Montréal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École de Montréal.

L'école historique de Montréal est une école historique établie à l'Université de Montréal et dirigée par les historiens Michel Brunet, Guy Frégault et Maurice Séguin. Inspirés par Lionel Groulx, ils insistent sur les effets de la Conquête britannique pour expliquer la thèse du recul des Canadiens français.

À l'opposé de cette école historique, les historiens de l'école de Laval croient que ce recul des Canadiens français est principalement due à l'emprise du clergé catholique, et que l'arrivée des Britanniques au Québec a été bénéfique à tous les niveaux, en particulier au niveau économique[1].

Cette école historique a créé la chaire Lionel-Groulx pour appuyer ses recherches. Ronald Rudin s'est intéressé aux idées développées par l'école.

Quelques historiens affiliésModifier

Notes et référencesModifier

  1. L'histoire nationale à l'école québécoise, sous la direction de Félix Bouvier, Michel Allard, Paul Aubin et Marie-Claude Larouche, Éditions du Septentrion, 2012, page 338.

Voir aussiModifier

  • Jean Lamarre, Le devenir de la nation québécoise selon Maurice Séguin, Guy Frégault et Michel Brunet (1944-1969), Sillery, Éditions du Septentrion, 1993, 568 p.

Lien externeModifier