Ouvrir le menu principal

Zygiella x-notata

espèce d'arachnides
(Redirigé depuis Zygielle des fenêtres)
Zygiella x-notata
Description de l'image Zygiella x-notata f.jpg.
Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Araneidae
Genre Zygiella

Espèce

Zygiella x-notata
(Clerck, 1757)

Synonymes

  • Araneus x-notatus Clerck, 1757
  • Aranea litterata Olivier, 1789
  • Aranea calophylla Walckenaer, 1802
  • Epeira similis Blackwall, 1844
  • Zilla boesenbergi Keyserling, 1878
  • Zilla californica Banks, 1896
  • Zilla x-notata chelata Franganillo, 1909
  • Zilla x-notata percechelata Franganillo, 1909
  • Zilla gigans Franganillo, 1913
  • Pseudometa biologica Chamberlin, 1925
  • Larinia maulliniana Mello-Leitão, 1951

Zygiella x-notata est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae[1]. En français elle est nommée Épeire des fenêtres ou Zygielle des fenêtres.

DistributionModifier

 
Distribution

Cette espèce est originaire d'Europe, elle a été introduite en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique[1],[2].

HabitatModifier

L'araignée tisse principalement sa toile dans le cadre des fenêtres mais on la trouve aussi sur les murs et les clôtures, sous l'écorce des vieux arbres. Elle s'établit également au sommet des pylônes et des poteaux électriques et sous les luminaires.

En climat tempéré, les adultes apparaissent de juillet à octobre, et sont parfois actifs jusqu'en décembre. Dans les régions plus chaudes, ils sont actifs toute l'année.

DescriptionModifier

Les mâles mesurent de 3,5 à 8 mm et les femelles de 5,7 à 12 mm[3].

Le prosome est brun jaune avec un motif gris brun (le milieu un peu argenté) en forme de feuille sur l'opisthosome.

Le mâle et la femelle peuvent souvent être vus ensemble. Les œufs hivernent dans un cocon et éclosent au printemps.

ComportementModifier

Zygiella x-notata fait preuve d'une grande organisation dans la gestion de ses proies : elle est capable de s'arrêter en plein repas pour capturer une nouvelle proie venue se prendre dans la toile, et de retourner ensuite s'alimenter auprès de la première[4]. Ce comportement semble largement majoritaire et ne pas dépendre de l'espèce capturée[4].

En ce qui concerne ses relations avec l'homme, Zygiella x-notata est une araignée extrêmement craintive qui ne mord pas et ne présente aucun danger[5].

La toileModifier

 
toile

Zygiella x-notata est une araignée orbitèle : sa toile est aisément reconnaissable grâce aux deux secteurs laissés sans échelons dans l'un des deux coins supérieurs. Le fil d'alerte au milieu de ces secteurs mène au refuge de l'araignée, une sorte de tube de soie ouvert aux deux bouts. Le soir et la nuit, elle se tient cependant au milieu de sa toile. Elle refait sa toile dans la matinée. Une toile normale compte entre 25 et 30 rayons. Il arrive que les immatures et parfois les adultes ne laissent pas de secteurs libres, surtout si l'angle entre le fil d'alerte et le rayon devient trop grand. La proie est emballée de soie et tirée jusqu'au refuge.

La construction de la toile ne semble pas affectée (dans la nature ou en laboratoire) par la proximité de congénères mais la taille de la toile peut être modifiée quand plusieurs femelles sont en présence[6] ; la présence de nombreuses proies semble également encourager l'araignée à reconstruire sa toile plus souvent[7].

Systématique et taxinomieModifier

Les sous-espèces Zygiella x-notata chelata[8] et Zygiella x-notata percechelata[8] ont été placées en synonymie avec Zygiella x-notata par Breitling, Bauer, Schäfer, Morano, Barrientos et Blick en 2016[9].

GalerieModifier

Publication originaleModifier

  • Clerck, 1757 : Svenska spindlar, uti sina hufvud-slågter indelte samt under några och sextio särskildte arter beskrefne och med illuminerade figurer uplyste. Stockholmiae, p. 1-154. (lire sur Wikimedia)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Levi, 1974 : The orb-weaver genus Zygiella (Araneae: Araneidae). Bulletin of the Museum of Comparative Zoology at Harvard College, vol. 146, p. 267-290 (texte intégral).
  3. unibe
  4. a et b Sebrier, Pasquet & Leborgne, 1994 : Resource Management in the Orb-Weaving Spider Zygiella x-notata. Ethology, vol. 96, p. 343-352.
  5. « La Hulotte : les araignées mordent-elles ? »
  6. Kremer, Leborgne, Pasquet & Krafft, 1987 : Interactions entre femelles de Zygiella x-notata (Clerk) (Araneae, Araneidae): influence sur la taille des toiles. Biology of behaviour, vol. 12, no 2, p. 93-99.
  7. Thévenard, Leborgne & Pasquet, 2004 : Web-building management in an orb-weaving spider, Zygiella x-notata: influence of prey and conspecifics. C. R. Biologies, vol. 327, no 1, p. 84-92.
  8. a et b Franganillo, 1909 : Arañas de la familia de los argiópidos observadas junto á la desembocadura del Miño. Actas y Memories des Primer Congreso de Naturalistas Espanoles, vol. 1, p. 185-189.
  9. Breitling, Bauer, Schäfer, Morano, Barrientos & Blick, 2016 : Phantom spiders 2: More notes on dubious spider species from Europe. Arachnologische Mitteilungen/Arachnology Letters, vol. 52, p. 50-77.