La zoosémiotique est une discipline de la zoologie et de la sémiotique qui étudie la communication animale, à l'exception de celle de l'Homme[1]. Cet aspect est quant à lui étudié par l'anthroposémiotique.

La zoosémiotique est une partie importante de l'éthologie, qui étudie le comportement animal dans son ensemble, mais aussi de la sociobiologie, des sciences du langage (zoolinguistique) et de l'étude de l'intelligence animale. C'est une sous-discipline de la biosémiotique[2] et une discipline à part entière de la linguistique non-humaine.

La Société française de Zoosémiotique (SfZ), société savante, a été fondée en 2018 par deux sémioticiens, Astrid Guillaume, de Sorbonne Université, et Carlos Pereira, de Sorbonne nouvelle[3]. Suite à une Assemblée Générale Exceptionnelle qui s'est tenue en décembre 2019, Astrid Guillaume (Sorbonne Université) est désormais Présidente et Georges Chapouthier (CNRS), Vice-Président. Cette société réunit des chercheurs en sciences du langage et sciences du vivant et des technologies autour des zoolangages, zoocomportements, et la zooterminologie qui leur est associée.

Notes et référencesModifier

  1. « Définition », sur circe.atilf.fr (consulté le 20 novembre 2010)
  2. Kull, Kalevi 2014. Zoosemiotics is the study of animal forms of knowing. Semiotica 198: 47–60.
  3. http://societefrancaisedezoosemiotique.fr/

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :