Ouvrir le menu principal

Zoé Varier
Image illustrative de l’article Zoé Varier

Naissance
Profession Journaliste, productrice de radio
Années d'activité depuis 1992
Récompenses Prix Goretta (1996), Prix Anima-4 (2002), Prix CRPLF (2003), Prix SCAM (2004)
Médias
Pays Drapeau de la France France
Radio France Inter
Autres médias France 2, France 3

Zoé Varier est une journaliste et productrice de radio française. Après des études de traduction (russe), elle devient journaliste et se spécialise dans le reportage. Elle réalise plusieurs documentaires et émissions de reportages, le plus souvent pour France Inter ou des chaînes du groupe France Télévisions.

Sommaire

BiographieModifier

Zoé Varier est diplômée en langue russe. Elle commence sa vie professionnelle comme interprète sur des bateaux de croisière soviétiques affrétés par des compagnies de tourisme françaises[1].

En 1991, elle devient reporter puis grand-reporter pour l'émission Là-bas si j’y suis sur France Inter. Ses débuts dans le journalisme sont liés à ses compétences de traductrice puisque le producteur de l'émission, Daniel Mermet, l'emmène en reportage afin qu'elle aide ses collègues qui ne pratiquent pas le russe. Elle réalise le montage de reportages puis se voit confier la réalisation d'un premier ayant pour thème le train Paris-Moscou.

En 1998, Zoé Varier réalise un documentaire pour l'émission Strip-Tease sur France 3.

Zoé Varier revient ensuite sur France Inter et y produit ses propres émissions :

  • 1998 : « Nous nous sommes tant aimés », cinq émissions estivales à propos des chagrins d'amour
  • 1999 : « L'herbe tendre », série de reportages insérés au sein du « 9 h-10 h » de France-Inter[2]
  • 1999-2004 : « Écoutez… des anges passent »[3]
  • 2003 : « J’ai tant rêvé de toi »
  • 2005 : « Nous autres »
  • 2007 : « L'heure des rêveurs », émission hebdomadaire de reportages diffusée le vendredi 21h
  • 2015-2017 : "D'ici d'ailleurs", émission hebdomadaire diffusée le vendredi à 20h
  • Depuis 2017: "Une journée particulière", où elle évoque "un épisode décisif de la vie de son invité"[4].

En 2005, elle crée des reportages pour le magazine d'information de France 2, 13h15, le samedi[5],[6].

Avec Alexis Cordesse, elle publie en 2006 un livre de photographies sur la lutte des salariés de l'entreprise LU, symboles des licenciements boursiers dans l'opinion publique de l'époque[7].

RécompensesModifier

  • 1996. Prix Goretta, decerné par la radio Suisse Romande, pour ses qualités d'écoute et de respect[5].
  • 2002. Prix Anima 4 de la meilleure émission de programme-reportage pour « Écoutez… des anges passent », sur France-Inter
  • 2003. Prix de la meilleure émission de reportage decerné par la CRPLF, regroupement des radios francophones
  • 2004. Prix de la SCAM de la meilleure émission de programme-reportage pour « Écoutez… des anges passent », sur France-Inter

OuvragesModifier

  • Alexis Cordesse, Zoé Varier & François Bon, 2006. Du beau travail ! Paris : Trans photogaphic press, 80 p. & 1 CD

Notes et référencesModifier

  1. Le documentaire à Radio-France, Julie Birmant, Sylvie Schirm, Mémoire INSAS 2001, dirigé par Richard Kalisz.
  2. Charles Sylvestre, Le monde de Zoé, L'Humanité, 31 juillet 1999
  3. Stéphane Lepoittevin, A la radio, Zoé Varier fait parler les anges, Leparisien.fr, 19 janvier 2001 (Consulté le 28 novembre 2016)
  4. https://www.telerama.fr/radio/une-journee-particuliere-sur-france-inter-ou-la-quete-de-zoe-varier-du-moment-cle,n5605821.php
  5. a et b Présentation de Zoé Varier sur France Inter.
  6. "13h15 le samedi" accueille une nouvelle chroniqueuse, Jeanmarcmorandini.com, 20 septembre 2008 (Consulté le 28 novembre 2016)
  7. DU BEAU TRAVAIL ! d'Alexis Cordesse et Zoé Varier, Lemonde.fr, 4 mai 2006 (Consulté le 28 novembre 2016)

Liens externesModifier