Zinaïda Reich

actrice russe
Zinaïda Reich
Description de cette image, également commentée ci-après
Zinaïda Reich en 1937.
Nom de naissance Зинаи́да Никола́евна Райх
Naissance
Odessa
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Nationalité Drapeau de la Russie russe → Drapeau de l'URSS soviétique
Décès (à 45 ans)
Moscou, RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Profession actrice

Zinaïda Nikolaïevna Reich (en russe : Зинаи́да Никола́евна Райх), née le à Odessa et morte assassinée le à Moscou, est une actrice de théâtre soviétique[1],[2]. Elle est l'épouse du poète Sergueï Essénine[3], puis, du metteur en scène Vsevolod Meyerhold[4].

BiographieModifier

Zinaïda est la fille de conducteur de train Auguste Reich (1862-1942), - un Allemand silésien qui, par la suite, se nomme Nikolaï Andreïevitch Raïkh -, et de son épouse, née Anna Ivanovna Viktorova. La famille habite le quartier historique d'Odessa Blizhnie melnitsy. Le père rejoint les rangs du Parti ouvrier social-démocrate de Russie. Sa participation aux soulèvements contre le régime en place va entraîner la relégation des Reich à Bender en 1907. Là, Zinaïda fréquente le gymnasium pour filles, mais en sera chassée à cause de ses convictions politiques. Elle s'inscrit alors au Cours supérieur pour femmes de Kiev.

En 1913, devenue membre du Parti socialiste révolutionnaire (Russie), elle part s'installer à Saint-Pétersbourg, alors que ses parents déménagent à Orel, chez la sœur de la mère, Varvara Ivanovna Danziger. À Saint-Pétersbourg, Reich suit les cours d'histoire littéraire et de droit pour femmes institué par le conseiller d'état Nikolaï Raïev (1856-1919). Parallèlement, elle travaille comme secrétaire-réceptionniste au journal Delo naroda [La Cause du Peuple] où elle rencontre son futur époux Sergueï Essénine[5]. Leur mariage religieux est célébré le . Ensemble, ils ont une fille Tatiana (1918-1992) et un fils Constantine (1920-1986). Ils divorcent officiellement le .

En 1921, Zinaïda Reich suit une formation d'art dramatique auprès de Vsevolod Meyerhold. Elle débute sur scène le , dans l'adaptation de La Forêt d'Alexandre Ostrovski, au théâtre Meyerhold. Elle y interprètera en tout une dizaine de rôles.

Meyerhold est arrêté et emprisonné en . Dans la nuit du 14 au , Reich est poignardée par des policiers dans son appartement de Bryusov pereulok (Moscou)[6]alors qu’elle prétendait tout dire à Staline sur la mort d’Essenine. Elle meurt sur le chemin de l'hôpital. Son meurtre restera non résolu[7].

L'artiste est enterrée au cimetière Vagankovo.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Zinaida Reich », sur russia-ic.com (consulté le )
  2. (ru) « Зинаида Райх », sur kino-teatr.ru (consulté le )
  3. Marc Slonim (trad. Mary Fretz, Roger Stuveras), Histoire de la littérature russe soviétique, L'AGE D'HOMME, coll. « Slavica: Volume 19 », , 367 p. (ISBN 978-2-8251-2172-6, lire en ligne)
  4. (en) « Vsevolod Meyerhold », sur russia-ic.com (consulté le )
  5. (ru) « Одна муза на двоих. Зинаида Райх, Есенин и Мейерхольд », sur aif.ru,‎ (consulté le )
  6. (en)Dan Richardson, Rough Guides, The Rough Guide to Moscow, Rough Guides UK, (ISBN 9781848361782, lire en ligne)
  7. (ru) Леонид Репин, « Загадка смерти Зинаиды Райх. Кто и за что убил известную актрису, до сих пор не ясно », sur kp.ru,‎ (consulté le )

Liens externesModifier