Les yoriki (与力?) sont des membres de la classe des samouraïs du Japon féodal. Yoriki signifie littéralement « aide » ou « assistant[1] ».

Description et histoireModifier

Les yoriki assistent les daimyōs (seigneurs féodaux) ou leurs commandants désignés lors des campagnes militaires au cours des époques de Kamakura et de Muromachi[1]. Durant l'époque d'Edo, les yoriki fournissent une assistance administrative dans les bureaux gouvernementaux. Parmi les différents yoriki se trouvent les machikata yoriki, responsables de la police sous le commandement des machi-bugyō. Sous les yoriki sont les dōshin. Dans la ville d'Edo, il y a environ 25 yoriki qui travaillent chacun pour les deux bureaux des machi bugyō.

Source de la traductionModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Don Cunningham, Taiho-Jutsu : Law and Order in the Age of the Samurai, Tuttle Publishing, (lire en ligne), p. 42.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier