Ylem (Stockhausen)

Ylem est une œuvre de Karlheinz Stockhausen pour un ensemble de 19 musiciens ou plus. Elle dure environ 26 minutes. Cette composition est cataloguée comme son numéro d'opus 37.

HistoriqueModifier

Ylem a été écrit en pour une tournée avec le London Sinfonietta, qui en a donné la première le sous la direction de Stockhausen au Queen Elizabeth Hall à Londres[1]. Le soir suivant, l'œuvre a été à nouveau jouée par les mêmes pour une transmission télévisée en direct sur BBC 2. Trois enregistrements en studio de cette version ont été réalisés le aux studios EMI de Londres[2].

La partition est dédicacée au fils du compositeur, Simon Stockhausen, âgé de cinq ans au moment de l'écriture de l'œuvre.

DescriptionModifier

Ylem est joué par une flûte, un hautbois, un cor anglais, une clarinette, une clarinette basse, un basson, un cor, une trompette, un trombone, un vibraphone, une harpe, un piano, quatre claviers électroniques, un violon, un violoncelle électrique et un violoncelle.

Le sujet de la composition est, en résumant, « La respiration de l'Univers »[3].

Notes et référencesModifier

  1. (de) Karlheinz Stockhausen (Christoph von Blumröder), Texte zur Musik, t. 4, Cologne, M. DuMont Schauberg, coll. « DuMont Dokumente », , 397 p. (ISBN 3-7701-0493-5), « Ylem für 19 Spieler/Sänger (1972) », p. 212–13
  2. (de) YLEM (1972) für 19 Spieler, Karlheinz Stockhausen, 1992, livret d'accompagnement du disque Stockhausen: Ylem: 2 Versionen, 1973, numéro 21 de Stockhausen Complete Edition
  3. (en) David Lavery, « Dreaming Nothing », Parabola: Myth and the Quest for Meaning, vol. 5, no 2 (mai),‎ , p. 18–23

Liens externesModifier