Ye Ting

général chinois (1896-1946)

Ye Ting (葉挺, - ), est un général chinois qui fait d'abord partie du Kuomintang avant de rejoindre les communistes.

Ye Ting
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
Xian de XingVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
叶挺Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Enfant
Ye Zhengda (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions
People's Liberation Army Strategist (d)
100 héros et modèles qui ont contribué grandement à la fondation d'une nouvelle Chine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Né à Huiyang au Guangdong, Ye Ting rejoint le Kuomintang quand Sun Yat-sen le fonde en 1919 (le Kuomintang existait avant cette date sous le nom de parti révolutionnaire chinois). En 1923, il devient commandant de bataillon dans l'armée nationale révolutionnaire. Un an plus tard, il part étudier en Union soviétique et en il rejoint le Parti communiste chinois. En , il retourne en Chine pour devenir officier d'État-major, puis commandant de régiment, dans la 4e armée des forces nationalistes. En , il mène un détachement d'avant-garde durant l'expédition du Nord et remporte plusieurs victoires en août. En septembre, il assiège Wuchang et capture la ville le . En 1927, il devient vice-commandant de la 15e division, puis commandant de la 24e division de la 11e armée, puis plus tard vice-commandant de la 11e armée.

Le 1er août, avec Chen Yi, Zhou Enlai, He Long, Zhu De, Ye Jianying, Lin Biao, Liu Bocheng et Guo Moruo, il participe au soulèvement de Nanchang qui échoue, au moment de la fondation de l'« Armée rouge chinoise ». Après cela, il se rend à Hong Kong où il dirige la commune de Canton le . Après l'échec de celui-ci, il est persécuté et s'exile en Europe avant de retourner en Asie en se cachant à Macao.

En 1937, il est commandant de la Nouvelle Quatrième armée, mais après l'incident de la Nouvelle Quatrième armée, il est emprisonné pendant cinq ans jusqu'en 1946. Le de cette année, après sa libération, il part de Chongqing pour Yan'an, et meurt dans un accident d'avion. Parmi les victimes se trouvent des membres de sa famille et plusieurs cadres du Parti communiste comme Bo Gu, Deng Fa (en), et Wang Ruofei (en). Il est possible que ce soit Tchang Kaï-chek qui ait arrangé cet accident.

Cet accident survient juste après la mort suspecte de Dai Li le mois d'avant et vingt-cinq ans avant la mort de Lin Biao en septembre 1971.

Ye Ting a neuf enfants. L'une de ses petites-filles, Ye Xiaoyan, la fille du seconde fils de Ye Ting, Ye Zhengming, épouse Li Xiaoyong, le second fils et plus jeune enfant de l'ancien Premier ministre Li Peng.