Yamaya Tanin

militaire japonais

Yamaya Tanin (山屋 他人?) ( - ) est un théoricien naval et amiral de la marine impériale japonaise. Il est l'ancêtre direct de l'impératrice Masako Owada.

Yamaya Tanin
山屋 他人
Yamaya Tanin

Naissance
Drapeau du Japon Morioka
Décès [1] (à 74 ans)
Drapeau du Japon Morioka
Origine Japonais
Allégeance Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Grade Amiral
Années de service 18861922
Commandement Naval ensign of the Empire of Japan.svg Marine impériale japonaise
Conflits Première guerre sino-japonaise
Guerre russo-japonaise
Première Guerre mondiale

BiographieModifier

Né dans une famille samouraï de Morioka dans la province de Mutsu (actuelle préfecture d'Iwate), Yamaya est diplômé de la 12e promotion de l'académie navale impériale du Japon en 1886. Il est classé 5e sur 19 cadets. Devenu aspirant, il sert sur le cuirassé Fusō (en). Après plusieurs affectations sur divers navires, dont l'une sur le croiseur Naniwa (en), il est assigné en 1891 sur l'Itsukushima (en) pour un voyage en France et revient un an plus tard en . Promu lieutenant, il est chef-navigateur sur la corvette Yamato (en).

Transféré au paquebot transformé Saikyo-maru (en), Yamaya sert comme chef-navigateur durant la première guerre sino-japonaise et est présent lors de la bataille du fleuve Yalou du avec l'amiral Kabayama Sukenori de l'État-major de la marine impériale japonaise. Il devient plus tard officier-torpilleur en chef sur le croiseur Takachiho (en).

En 1896, Yamaya entre à l'école navale impériale du Japon puis est promu capitaine de corvette. Il devient instructeur un an seulement après son diplôme. Il gagne la réputation d'être un tacticien créatif[2].

Promu commandant en 1899, Yamaya est rappelé au combat en préparation de la guerre russo-japonaise. Il sert comme commandant en second sur le cuirassé Hatsuse (en). Son premier commandement est le croiseur Atkitsushima avec lequel il participe à la bataille de la mer Jaune le . Promu capitaine peu après, il commande le Kasagi (en) durant la bataille de Tsushima le .

Après la guerre, il est nommé capitaine du croiseur Chitose (en). Servant à divers postes dans les flottes et l'État-major, Yamaya est promu contre-amiral le . Nommé deux fois commandant de l'école navale impériale, de 1909 à 1911 puis en 1913, il diffuse les théories de l'amiral Akiyama Saneyuki. Il est promu vice-amiral le .

Yamaya est assigné comme commandant de l'escadre des mers du sud (composée des croiseurs Asama, Kurama (en) et Tsukuba (en)) au début de la Première Guerre mondiale. Il chasse les navires allemands de l'escadre d'Extrême-Orient dans le Pacifique sud d'octobre à . Sous son commandement, les forces japonaises occupent les anciennes colonies allemandes de Yap et des îles Carolines[3]. Il est décoré de la Navy Distinguished Service Medal par les États-Unis pour ses contributions à l'effort de guerre allié[4].

Rappelé au Japon l'année suivante, Yamaya est nommé vice-chef de l'État-major de la marine impériale japonaise où il sert jusqu'en 1918 puis est nommé commandant de la 2e flotte [5].

Promu amiral le , Yamaya succède à l'amiral Yamashita Gentarō comme commandant-en-chef de la 1re flotte et est en même temps commandant-en-chef de la flotte combinée jusqu'en 1920. Il est commandant du district naval de Yokosuka de 1920 à 1923.

Retiré du service actif deux ans plus tard, Yamaya vit retiré jusqu'à sa mort en 1940.

Notes et référencesModifier

  1. Nishida, Imperial Japanese Navy
  2. Evans & Peattie. Kaigun. Page 538
  3. Peattie. Nan'Yo: The Rise and Fall of the Japanese in Micronesia.
  4. [1] Home of Heroes homepage
  5. [2] Axis History Factbook