Ouvrir le menu principal

1re flotte (Marine impériale japonaise)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 1re flotte.
Ne doit pas être confondu avec 1re flotte aérienne ou 1re flotte mobile.

1re flotte
Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Branche Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Guerres Guerre russo-japonaise
Guerre sino-japonaise
Seconde Guerre mondiale
Commandant historique Tōgō Heihachirō

La 1re flotte (第一艦隊, Dai-ichi Kantai?) était la principale flotte de cuirassés de la marine impériale japonaise. Elle fut créée le pendant la guerre russo-japonaise par le quartier général impérial

HistoireModifier

Établie le , la 1re flotte est créée durant la guerre russo-japonaise au moment où le quartier général impérial divise la Flotte de préparation en force de frappe mobile de croiseurs et de destroyers pour poursuivre l'escadre de croiseurs de la Marine impériale russe basée à Vladivostok (tâche de la 2e flotte japonaise), tandis que le reste de la flotte principale (la 1re flotte) continue de faire le blocus de Port-Arthur dans l'espoir d'attirer les cuirassés de la Flotte russe du Pacifique pour une confrontation classique en ligne de bataille. Les deux flottes sont réunies au sein de la Flotte combinée pour la décisive bataille de Tsushima. Cette victoire finale de la flotte japonaise sur la Russie valide la doctrine de la « bataille décisive » (Kantai Kessen), telle que stipulée par les théoriciens navals tels que Alfred Mahan et Satō Tetsutarō, aux yeux de l'État-major de la Marine impériale japonaise, et les approvisionnements et les déploiements navals futurs seront centrés sur le suivi de cette doctrine[1]. L'objectif mahanien est de construire une flotte de dissuasion, c'est-à-dire une force navale gardée délibérément comme réserve stratégique (en), tandis que les forces secondaires centrées sur les croiseurs et les destroyers mènent une campagne de positions contre un ennemi en approche, qui serait alors détruit dans une bataille finale décisive semblable à la bataille de Tsushima[2],[3]. Suivant cette doctrine, bien que des navires et des forces navales sont expédiés occasionnellement pour des opérations de combat particulières, la force principale de la Marine impériale japonaise reste principalement en garnison dès sa création et jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Commandants de la 1re flotteModifier

Commandant en chef

Rang Nom Date
1 Amiral de la flotte Tōgō Heihachirō 28 décembre 1903 - 20 décembre 1905
2 Amiral Kataoka Shichirō 20 décembre 1905 - 22 novembre 1906
3 Vice-amiral Shinichi Arima 22 novembre 1906 – 26 mai 1908
4 Amiral de la flotte Ijūin Gorō 26 mai 1908 -
5 Amiral Kamimura Hikonojō -
6 Amiral Dewa Shigetō -
7 Amiral de la flotte Katō Tomosaburō - 10 août 1915
8 Amiral Fujii Kōichi 10 août 1915 - 23 septembre 1915
9 Amiral Motaro Yoshimatsu 23 septembre 1915 -
10 Amiral Yamashita Gentarō -
11 Amiral Yamaya Tanin - 24 août 1920
12 Amiral Sojrio Tochinai 24 août 1920 - 27 juillet 1922
13 Amiral Isamu Takeshita 27 juillet 1922 - 27 janvier 1924
14 Amiral Kantarō Suzuki 27 janvier 1924 -
15 Amiral Keisuke Okada – 10 décembre 1926
16 Amiral Hiroharu Kato 10 décembre 1926 – 10 décembre 1928
17 Amiral Saburo Hyakutake 10 décembre 1928 – 11 novembre 1929
18 Amiral Eisuke Yamamoto 11 novembre 1929 –
19 Amiral Seizo Kobayashi – 15 novembre 1933
20 Amiral Nobumasa Suetsugu (en) 15 novembre 1933 – 15 novembre 1934
21 Amiral Sankichi Takahashi (en) 15 novembre 1934 –
22 Amiral Mitsumasa Yonai – 2 février 1937
23 Amiral de la flotte Osami Nagano 2 février 1937 –
24 Amiral Zengo Yoshida – 30 août 1939
25 Amiral de la flotte Isoroku Yamamoto 30 août 1939 – 11 août 1941
26 Amiral Shirō Takasu 11 août 1941 – 14 juillet 1942
27 Vice-amiral Mizumi Shimizu 14 juillet 1942 – 20 octobre 1943
28 Amiral Chūichi Nagumo 20 octobre 1943 – 25 février 1944

Chefs d'État-major

Rang Nom Date
1 Amiral de la flotte Shimamura Hayao 28 décembre 1903 – 12 janvier 1905
2 Amiral de la flotte
Katō Tomosaburō 12 janvier 1905 – 20 décembre 1905
3 Amiral Fujii Kōichi 20 décembre 1905 – 22 novembre 1906
4 Amiral de la flotte Yamashita Gentarō 22 novembre 1906 – 10 décembre 1908
5 Amiral Takeshi Takarabe 10 décembre 1908 –
6 Amiral Kaneo Nomaguchi – 11 mars 1911
7 Vice-amiral Akiyama Saneyuki 11 mars 1911 –
8 Amiral Isamu Takeshita – 24 mai 1913
x poste vacant 24 mai 1913 –
9 Vice-amiral Satō Tetsutarō – 17 avril 1914
10 Vice-amiral Kazuyoshi Yamaji 17 avril 1914 –
11 Vice-amiral Shibakichi Yamanaka – 13 décembre 1915
12 Vice-amiral Saburo Horiuchi 13 décembre 1915 –
13 Vice-amiral
Hanroku Saito
14 Vice-amiral Kajishiro Funakoshi
15 Vice-amiral Hansaku Yoshioka
16 Vice-amiral Kumazo Shirane
17 Contre-amiral Bekinari Kabayama – 10 novembre 1924
18 Vice-amiral Kanjiro Hara 10 novembre 1924 –
19 Vice-amiral Naotaro Ominato
20 Amiral Sankichi Takahashi
21 Vice-amiral
Eijiro Hamano – 10 décembre 1928
22 Vice-amiral Ken Terajima 10 décembre 1928 – 30 octobre 1929
23 Amiral Kōichi Shiozawa 30 octobre 1929 –
24 Amiral Shigetarō Shimada
25 Amiral Zengo Yoshida – 15 septembre 1933
26 Amiral Soemu Toyoda 15 septembre 1933 – 15 mars 1935
27 Amiral Nobutake Kondō 15 mars 1935 – 15 novembre 1935
28 Amiral Naokuni Nomura 15 novembre 1935 – 16 novembre 1936
29 Contre-amiral Yasutaro Iwashita 16 novembre 1936 – 18 février 1937
30 Vice-amiral Jisaburō Ozawa 18 février 1937 – 15 novembre 1937
31 Vice-amiral Ibō Takahashi 15 novembre 1937 – 5 novembre 1939
32 Vice-amiral Shigeru Fukudome 5 novembre 1939 – 10 avril 1941
33 Amiral Seiichi Itō 10 avril 1941 – 11 août 1941
34 Vice-amiral
Kengo Kobayashi 11 août 1941 – 6 janvier 1943
35 Vice-amiral Gihachi Takayanagi 6 janvier 1943 – 25 février 1944

Notes et référencesModifier

  1. Peattie & Evans, Kaigun
  2. Willmont, After Midway: Japanese Naval Strategy 1942-45, p. 177-199
  3. Evans, Kaigun

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Andrieu D'Albas, Death of a Navy: Japanese Naval Action in World War II, Devin-Adair Pub, (ISBN 0-8159-5302-X)
  • Paul S. Dull, A Battle History of the Imperial Japanese Navy, 1941-1945, Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-097-1)
  • David Evans, Kaigun: Strategy, Tactics, and Technology in the Imperial Japanese Navy, 1887-1941, US Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-192-7)

Liens externesModifier