X 97050
Description de cette image, également commentée ci-après
Autorail X 97050 motrice en tête et remorque en gare de Corte prêt au départ pour Bastia
Identification
Exploitant(s) CFC
Désignation X 97051 à 97057
Motorisation 2 moteurs à plat sous caisse - 6 cyl. en ligne
Composition 2 éléments, 1 motrice, 1 remorque
Couplage par 2 (4 éléments)
Conception SNCF
Constructeur(s) Soulé - (Bagnères-de-Bigorre)
Mise en service 1989 / 1997
Période de service 1989 - 2014
Effectif 7 motrices - 6 remorques
Service commercial TER et tramway de la Balagne en fin de carrière
Retrait 2014
Affectation Ligne Bastia – Ajaccio de 1989 jusqu'en 2012, remplacés par les AMG 800. Depuis, desserte trains de banlieue Bastia – Casamozza et Calvi – L'Île-Rousse, aller-retour jusqu'en 2014.
Aménagement Local à bagages et WC
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 2 par bogie
Écartement métrique (1 000 mm)
Carburant gazole
Moteur thermique 2 moteurs diesel MAN
Transmission Hydraulique Voith T 211 R sur les 2 bogies de la motrice, un moteur par bogie
Puissance continue 2 × 177 kW(X 97051 à 55) - 2 × 216 kW (X 97056 à 57) kW
Masse en service 35,6 t
Longueur HT par élément 18,280 m
Largeur 2,499 m
Longueur totale 36,560 m
Empattement entraxes des bogies 12 m
Bogies 2 par élément
Empattement du bogie 2,3 m
Diamètre des roues Ø750
Portes 2 de chaque coté aux extrémités de chaque élément
Intercirculation Non
Places assises 44 pl.
+ 4 strapontins
Climatisation non
Vitesse maximale 90 km/h

[1]

Les X 97050 sont des autorails français d'un seul élément pour voie métrique, dont la première unité a été livrée en Corse en 1989.

L'arrivée de ces sept autorails, cinq unités livrées en 1989 et deux unités en 1997, a permis une refonte totale de l'offre de service sur la ligne principale Bastia-Ajaccio, avec des temps de parcours diminués et un confort amélioré. Ils sont souvent associés aux six remorques XR 9700, composant habituellement des rames de deux voitures (une motrice et une remorque).

Historique et techniqueModifier

Avec une fréquentation accrue surtout pendant la période estivale, et le vieillissement du matériel X 2000 et X 5000 utilisé de façon intensive, la SNCF gestionnaire du réseau informe la CTC d'un besoin urgent de nouvelles rames, pour affronter la demande de transport. C'est ainsi que 5 autorails série X 97050 de 2 × 177 kW équipés de moteurs SACM/POYAUD placés sous la caisse, sont commandés en 1989 aux établissements Soulé à Bagnères-de-Bigorre, spécialisés dans le matériel pour voie métrique.

Deux autres autorails identiques plus puissants de 2 × 216 kW avec des moteurs CUMMINS seront commandés en 1997, pour étoffer la disponibilité du matériel utilisé intensément en période estivale. Les 7 engins sont dotés après quelques années de service lors de grandes révisions de 2 moteurs MAN (pour unifier la motorisation) placés sous la caisse de la motrice, avec transmission directe, par l'intermédiaire de deux BV hydrauliques automatiques, aux deux bogies de la motrice reconnaissable aux deux grilles centrales placées au milieu de chaque côté.

Ce nouveau matériel confortable et moderne après une très longue période de disette, sera très apprécié par les voyageurs.

Les remorques XR 9700Modifier

Le projet initial est de créer des rames de 2 éléments (une motrice et une remorque). Ce sont donc 6 remorques, faisant partie de la série XR 9700, qui sont livrées avec les 7 motrices X 97050 aux CFC. Afin de créer des compositions réversibles de deux véhicules, une cabine de conduite est installée à une extrémité des remorques. Celles-ci sont de longueur et d'apparence identique aux motrices avec un entre-axe de bogies de 12,00 m.

ExploitationModifier

 
Cinq rames Soulé hors service, radiées et vandalisées sur les voies de remise des ateliers des CFC de Casamozza en 2019.

Les motrices et leurs remorques sont entretenues à l'atelier des CFC de Casamozza. Ils ont assuré les trains Bastia-Ajaccio sur la ligne centrale de 1989 jusqu'en 2012, soit 23 ans de service, avant d'être remplacés par les autorails AMG 800. Ils assurent aujourd'hui entre autres, des rames du "Tramway de la Balagne" (desserte aller-retour cadencée organisée en haute saison entre Calvi et l'Ile-Rousse), et des trains "de banlieue" de Bastia... Le plus souvent les rames suivent la composition classique, 1 autorail et une remorque, mais en cas de forte affluence prévue, des compositions de 4 éléments peuvent être créées, soit 2 autorails placés aux extrémités et 2 remorques intercalées au milieu. Des autorails peuvent aussi circuler parfois seuls en période creuse, avec un poste de conduite à chaque extrémité.

La Collectivité Territoriale de la Corse, propriétaire du matériel, demande un diagnostic sur l'état des engins, au Cabinet "Sigma Conseil". Dans son rapport de , après visites et inspections, les 7 engins sont classés comme suit :

  • Les 7 motrices :
    • X 97051, X 97053, X 97054 : aptes à circuler ;
    • X 97055, X 97056, X 97057 : garés bon état, mais travaux nécessaires ;
    • X 97052 : inapte à rouler, nécessite d'importantes réparations.
  • Les 6 remorques :
    • XR 9701, XR 9702, XR 9705 : aptes à circuler ;
    • XR 9706 : garée bon état, mais nécessite des travaux ;
    • XR 9703, XR 9704 : inaptes à rouler, nécessitent d'importantes réparations.

Fin 2016, la CTC a lancé un appel d'offres pour la modification et la rénovation des 2 remorques 9704 et 9706[2].

Les aménagements intérieurs des deux remorques Soulé 9701 et 9702 sont modifiés en 2017 afin d'augmenter leur capacité pour les navettes de la Balagne[3]. Elles roulent avec les autorails 97054 et 55, les 97056 et 57 étant en réserve à Bastia.

RénovationModifier

La motrice X 97055 a été restaurée le 01/03/2019 avec aménagements intérieurs et peinture extérieure neuve.

La motrice X 97051 a été restaurée le 01/05/2019 (Idem)

La motrice X 97054 (Idem)

Elles ont repris leurs services au début de l'été 2019 sur les navettes de la Balagne.

Notes et référencesModifier

  1. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 351, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  2. Rail Passion n°235 du 10 mai 2017, page 10.
  3. Rail Passion n°237 de juillet 2017, page 12.

Assemblée de Corse - Rapport N° 2014/E4/171 du 4 et . "Politique de valorisation du matériel ferroviaire". Consulté le 8/1/2017.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier