Worcester (Massachusetts)

ville américaine du Massachusetts

Worcester est une ville du Massachusetts au nord-est des États-Unis. Elle comptait 172 648 habitants en 2000. Elle était le chef-lieu du comté du même nom jusqu'à sa dissolution en 1998. Nommée en l'honneur de Worcester en Angleterre, la ville est située à environ 64 km à l'ouest de Boston. Grâce à son emplacement dans le centre du Massachusetts et près de grandes régions métropolitaines de son État, Worcester est connue comme le « Cœur du Commonwealth » et un cœur est donc son symbole officiel.

Worcester
Blason de Worcester Drapeau de Worcester
Worcester (Massachusetts)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Massachusetts Massachusetts
Comté Worcester
Maire Joseph Petty (en)
Démographie
Population 206 518 hab. ()
Densité 2 074 hab./km2
Population aire urbaine 978 447 hab. (2020)
Géographie
Coordonnées 42° 15′ 45″ nord, 71° 48′ 10″ ouest
Superficie 9 957 ha = 99,57 km2
· dont terre 96,76 km2 (97,18 %)
· dont eau 2,81 km2 (2,82 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1673
Municipalité depuis 1722
Surnom Heart of the Commonwealth
Localisation
Localisation de Worcester
Carte du comté de Worcester.
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte topographique des États-Unis
Worcester
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte administrative des États-Unis
Worcester
Géolocalisation sur la carte : Massachusetts
Voir sur la carte topographique du Massachusetts
Worcester
Liens
Site web worcesterma.gov

Worcester fut le centre de la région durant des siècles mais est presque devenue une banlieue de Boston avec l'étalement de cette ville depuis les années 1970 et la construction de l'autoroute 495 et de l'Interstate 290. Elle fait maintenant partie de la conurbation Boston-Worcester-Providence (MA-RI-NH) et du grand Boston. La ville dispose de nombreux exemples d'architecture des moulins de l'époque victorienne.

Histoire

modifier

Les Nipmucs habitaient la région avant la colonisation européenne. Ils lui ont donné le nom de Quinsigamond, ce qui signifie « lieu de pêche de brochets ». Le lac Quinsigamond possédait des conditions de chasse et de pêche acceptables et il était proche de leur village. Le Mont Wachusett était leur lieu sacré[1].

Worcester fut d'abord colonisée par les Anglais en 1673, le long de la route de Boston. Leur village modeste de six ou sept maisons est incendié pendant la guerre du roi Philippe le , et les colons sont soit tués soit chassés. Le village est réinstallé en 1684. Le de la même année, Daniel Gookin et d'autres lancent une pétition pour que le nom du village soit officiellement changé de Quinsigamond en Worcester. Cependant, ses habitants étaient encore vulnérables aux attaques, et certains, comme Samuel Leonardson Jr., ont été pris en otage par les indigènes au cours des années 1690. Lors de la Première Guerre de la reine Anne en 1702, le village a de nouveau été abandonné par ses habitants anglais[2].

Nommée d'après la ville historique de Worcester, en Angleterre, Worcester a été constituée en tant que ville le . Le gouvernement du comté de Worcester est formé le . De cette date jusqu'à la dissolution du gouvernement du comté le , il a siégé à Worcester.

Alors que les tensions politiques augmentent dans les mois qui précèdent la Révolution, Worcester se retrouve comme foyer révolutionnaire. Parce qu'elle est un important dépôt de munitions, Worcester devient la cible d'attaques des loyalistes du général Thomas Gage. Cependant, les agents envoyés secrètement pour inspecter le dépôt de munitions sont découverts par le patriote Timothy Bigelow. En 1775, Boston devenant trop dangereux, Isaiah Thomas déplace le siège de son journal, le Massachusetts Spy (en), à Worcester. Ce journal du Massachusetts a été l'un des rares à publier des articles en continu pendant la Révolution. Le , Isaiah Thomas intercepte la malle-poste de Philadelphie à Boston, et effectue la première lecture publique de la Déclaration d'Indépendance en face de l'hôtel de ville de Worcester. En 1812, il fonde l'American Antiquarian Society, une bibliothèque de recherche rassemblant près des deux tiers des publications et imprimés publiées dans les colonies à partir de 1639.

Reconnue pour son innovation dans le commerce, l'industrie, l'éducation, et la pensée sociale, Worcester a largement contribué à la révolution industrielle américaine. Ichabod Washburn, un industriel des débuts, a développé un procédé d'extrusion de fil d'acier. Sa société, Washburn & Moen, fondée en 1831, était « l'entreprise qui a barbelé et clôturé l'Ouest américain » et a tenu la ligne de front pendant la Première Guerre mondiale. En 1840, Loring Coes a inventé la clé à molette. Dans les années 1850, George Crompton et L.J. & F.B. Knowles ont fondé des sociétés du métier du textile manufacturé, qui ont mené à la révolution industrielle. Un autre innovateur de Worcester, le médecin Howes Russel, a inventé la machine à enveloppe pliante en 1856. Elle pouvait produire 25 000 enveloppes en dix heures, en utilisant trois opérateurs[3].

La ville a connu une bonne communauté canadienne française venue pour travailler dans les usines, dont un des plus connus est Ferdinand Gagnon. On y a compté pas moins de huit journaux de langue française aux XIXe et XXe s., dont Le Travailleur (1874-1892; 1931-1978) et L'Opinion publique (1893-1931).

Une femme entrepreneur, Esther Howland, a conçu et fabriqué les premières cartes American valentine en 1847. La Fabrique royale Corset Worcester, société qui a donné des emplois à 1 200 femmes. C'était le plus gros employeur de femmes aux États-Unis en 1908.

Plusieurs entrepreneurs ont porté la croissance de l'économie de Worcester au cours de cette période. Le potier John Jeppson, émigré de Höganäs en Suède, a commencé à travailler avec Frank B. Norton dans son entreprise de fabrication de grès située sur le canal Blackstone. Plus tard, il a acheté Norton et pendant le XXe siècle, Norton Company est l'une des industries les plus importantes de Worcester. En 1988, la Norton Company a été acquise par Saint-Gobain, le plus grand fabricant et fournisseur mondial de produits abrasifs, conçus pour les applications techniques de fabrication et commerciales, en plus de ménagères et de finition automobile[pas clair]. Jeppson a donné à des milliers de ses compatriotes qui l'ont suivi à Worcester de grandes perspectives économiques, et d'autres. De nombreux immigrants irlandais se sont établis à Worcester au cours de cette période. Ils ont aidé à construire la voie ferrée et le canal Blackstone.

Géographie

modifier

Selon le United States Census Bureau, la ville a une superficie totale de 38,6 miles2 (100 km2), dont 37,6 miles2 (97 km2) sont des terres et 1,0 mile2 (2,6 km2, 2,59 %) sont recouvertes d'eau. Worcester est bordée par les villes d'Auburn, Grafton, Holden, Leicester, Millbury, Paxton, Shrewsbury, et West Boylston.

La rivière Blackstone Elle prend sa source à Worcester, dans l'Institut Park. Elle suit un cours souterrain à travers le centre de la ville, et émerge au pied de College Hill, traversant les villages de Quinsigamond et de Millbury. Water Street, nommée d'après le Blackstone Canal (en) qui reliait la ville à Providence au XIXe siècle, est le centre du « Canal District ». On considère traditionnellement que Worcester se trouve au sommet de sept collines — Airport Hill, Bancroft Hill, Belmont Hill (Bell Hill), Grafton Hill, Green Hill, Pakachoag Hill et Vernon Hill — bien qu'il y existe d'autres collines dont Indian Hill, Newton Hill, Poet's Hill, et Wigwam Hill. Les lacs de Worcester comprennent le lac Quinsigamond, site des compétitions d'aviron, ainsi qu'Indian Lake, Bell Pond, et Coes Pond.

Démographie

modifier
Historique des recensements
Ann. Pop.  
17902 095
18002 411 +15,08 %
18102 577 +6,89 %
18202 962 +14,94 %
18304 173 +40,88 %
18407 497 +79,65 %
185017 049 +127,41 %
186024 960 +46,4 %
187041 105 +64,68 %
188058 291 +41,81 %
189084 655 +45,23 %
1900118 421 +39,89 %
1910145 986 +23,28 %
1920179 754 +23,13 %
1930195 311 +8,65 %
1940193 694 −0,83 %
1950203 486 +5,06 %
1960186 587 −8,3 %
1970176 572 −5,37 %
1980161 799 −8,37 %
1990169 759 +4,92 %
2000172 648 +1,7 %
2010181 045 +4,86 %
2020206 518 +14,07 %

La région métropolitaine de Worcester regroupe le comté de Worcester et celui de Windham dans le Connecticut. Elle compte 978 447 habitants en 2020[4].

Personnes liées à la ville

modifier

Religion

modifier
 
Cathédrale Saint-Paul de Worcester, inscrite au Registre national des lieux historiques.

Jumelages

modifier

Culture

modifier

La ville possède un important musée d'art, le Worcester Art Museum.

La bibliothèque Antiquarian Hall accueille les collections de l'American Antiquarian Society.

Notes et références

modifier
  1. (en) Lincoln, William (1862). History of Worcester, Massachusetts, p. 22-23. Worcester: Charles Hersey.
  2. (en) Connole, Dennia A. (2001). The Indians of Nipmuck Country in Southern New England, 1630-1750: An Historical Geography, p. 55. McFarland & Company, Inc. (ISBN 0-7864-0799-9).
  3. "Worcester, MA Driving Tour & Guide to Blackstone Canal Historic Markers". http://www.nps.gov/blac/home.htm. Retrieved 2007-07-23.
  4. « Worcester, MA-CT Metro Area », sur censusreporter.org.

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :