Wolfgang Wernsdorfer

physicien allemand
Wolfgang Wernsdorfer

Naissance
Nationalité Allemand
Formation Université Grenoble-Alpes(UGA)
École normale supérieure de Lyon (ENS)
Renommé pour Développait le nano-SQUID
Distinctions Médaille d’argent du CNRS (2016)
Chaire Alexander von Humboldt (2016)
EPS Europhysics Prize (2002)

Wolfgang Wernsdorfer (né 1966 en Allemagne) est un physicien, chercheur en physique quantique.

Physique du solide :
Un aimant lévitant au-dessus d'un supraconducteur

BiographieModifier

D'abord électricien, Wernsdorfer fait des études supérieures à l'université de Wurtzbourg et l'École normale supérieure de Lyon. Il obtient en 1996 un doctorat de l'université Joseph Fourier mené au laboratoire de magnétisme de Grenoble[1]. Il obtient son habilitation à diriger les recherches (HDR) à l'université Joseph Fourier de Grenoble en 2002. En 2004, il est nommé directeur de recherche à l'Institut Néel de Grenoble. De 2016 à aujourd'hui il est professeur au KIT, Karlsruhe, Allemagne[2].

InventionsModifier

Wolfgang Wernsdorfer a notamment développé le nano-SQUID[3], qui est la base du calculateur quantique.

BibliographieModifier

  • (en) W. Wernsdorfer, « Quantum phase interference and parity effects in magnetic molecular clusters », Science, no 284 (5411),‎ , p. 133-135[4]
  • Wolfgang Wernsdorfer et B. Barbara, Magnetomédtrie à micro-SQUID pour l'étude de particules ferromagnétques isolées aux échelles sub-microniques,
  • (en) Wernsdorfer, Wolfgang, « Classical and quantum magnetization reversal studied in nanometer-sized particles and clusters », Advances in Chemical Physics,‎ , p. 99-190 (lire en ligne)
  • (en) Wernsdorfer, Wolfgang, et al., « Exchange-biased quantum tunnelling in a supramolecular dimer of single-molecule magnets », Nature,‎ , p. 406-409 (lire en ligne)
  • (en) M Urdampilleta,, S Klyatskaya,, JP. Cleuziou, M Ruben et W. Wernsdorfer, « Supramolecular spin valves », Nature materials, no 10 (7),‎ , p. 502-506[4]

Distinctions et récompensesModifier

Wolfgang Wernsdorfer a reçu les distinctions suivantes[5] :

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

AnnotationsModifier

  1. European Research Council Advanced Grant

RéférencesModifier

  1. « Wolfgang Wernsdorfer », Fondation Alexander von Humboldt (consulté le )
  2. (en) « Research Group Wernsdorfer » (consulté le )
  3. (en) Wolfgang Wernsdorfer, From micro-to nano-SQUIDs: Applications to nanomagnetism, vol. 22, t. 6, coll. « Superconductor Science and Technology », (lire en ligne)
  4. a et b « Wolfgang Wernsdorfer » (consulté le )
  5. (de) Lars Behrens, « Physikalisches Institut - Prof. Wernsdorfer », sur www.phi.kit.edu, (consulté le )