William Keppel (4e comte d'Albemarle)

homme politique britannique

William Charles Keppel, 4e comte d'Albemarle, GCH, PC (), titré brièvement vicomte Bury entre mai et , est un homme politique britannique whig.

William Keppel, 4e comte d'Abermale
William Keppel, 4th earl of Albemarle (1772-1849), by Martin Archer Shee.jpg
Fonctions
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Membre de la Chambre des lords
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Quidenham (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Britannique, royaume de Grande-Bretagne (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Père
Mère
Anne Keppel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Charlotte Susannah Hunloke (d)
Elizabeth Southwell (d) (depuis )
Charlotte Susannah Hunloke (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
George Keppel
Lady Sophia Keppel (d)
Lady Anne Keppel (d)
Lady Georgiana Charlotte Keppel (d)
Thomas Keppel (d)
William Keppel, Viscount Bury (d)
Lady Mary Keppel (d)
Rev. Hon. Edward Southwell Keppel (d)
Henry Keppel (en)
Augustus Keppel
Lady Caroline Elizabeth Keppel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

JeunesseModifier

Il est le fils unique du général George Keppel (3e comte d'Albemarle), et d'Anne, fille de Sir John Miller, 4e baronnet. Il devient comte en , à l'âge de cinq mois, à la mort prématurée de son père [1]. Il fait ses études au St John's College, à Cambridge.

Carrière politiqueModifier

Lors de la création du ministère de tous les talents en 1806, il est nommé maître des Buckhounds par Lord Grenville. Ainsi, il devient officier du département du cheval de la maison royale. La Maîtrise des Buckhounds étant un poste politique, le titulaire change à chaque gouvernement et, en raison de la chute du gouvernement en , il perd son poste après seulement un an [1]. Il ne retrouve son poste jusqu'en 1830, date à laquelle il est admis au Conseil privé et nommé maître du cheval par Lord Grey, ce qui en fait le troisième officier supérieur de la cour (après le Lord chambellan et le Lord intendant). Il reste à ce poste jusqu'en , les derniers mois dans le gouvernement de Lord Melbourne, et occupe le même poste sous Melbourne entre 1835 et 1841. En conséquence, il est responsable de la gestion de toutes les questions relatives au cheval lors du passage d’un règne à l’autre et, en particulier, au couronnement de la reine Victoria. En 1833, il est fait chevalier grande croix de l'ordre Hanovrien[1].

Courses de chevauxModifier

En plus de gérer le stock de pur-sang de deux chefs d’État successifs, alors que le cheval est encore un moyen de transport principal, le 4e comte d’Albemarle est également l’un des principaux propriétaires de chevaux de course de son époque. En tant que propriétaire, il remporte deux classiques (les 1000 Guinées en 1838 avec Barcarolle et les 2000 Guinées en 1841) et la Ascot Gold Cup à trois reprises (avec deux chevaux différents) en 1843, 1844 et 1845. La deuxième victoire de la Gold Cup, en 1844, est remportée par un poulain que le comte n'avait pas encore nommé. L'un des témoins de ce triomphe, le tsar Nicolas Ier de Russie, fait savoir à William à quel point il était excité par la course. Le comte a rapidement nommé son cheval "L'empereur" en l'honneur du distingué visiteur russe. En 1845, lorsque "L'Empereur" remporta la Gold Cup (désormais rebaptisée "La plaque de l'empereur"), le comte reçoit de nouveau un énorme récompense en argent payé par le tsar. Les chevaux de William Charles ont également été victorieux dans les années 1840 à Cesmarevitch et dans le Cambridgeshire.

FamilleModifier

Lord Albemarle épouse l'hon. Elizabeth Southwell, fille d'Edward Southwell (20e baron de Clifford), le . Ils ont onze enfants:

Après le décès de sa première femme en , âgé de 41 ans, Lord Albemarle se remarie à Charlotte Susannah, fille de Sir Henry Hunloke, 4e baronnet, le [4]. Ce mariage est sans enfant. Il meurt à Quidenham, dans le Norfolk, en , à l'âge de 77 ans.

La comtesse douairière, Charlotte Susannah, est surnommée le "Rowdy Dow" par ses beaux-enfants, qui l'ont accusée de dilapider la fortune de la famille [4],[5]. Dans les mots d'un biographe: "[Elle] a réussi à disperser les héritages de Keppel avec une excentricité extravagante." La comtesse douairière d'Albemarle mourut à Twickenham, Londres, en , à l'âge de 88 ans [1].

RéférencesModifier

  1. a b c et d « William Charles Keppel, 4th Earl of Albemarle », The Peerage,
  2. Moon, George Washington (1891). Men and Women of the Time: A Dictionary of Contemporaries p. 849 London: Sutton Publishing
  3. Fisher, D. R. (2009). The History of Parliament: the House of Commons 1820-1832 Cambridge: Cambridge Press
  4. a et b Lamont-Brown, Raymond (2001). Edward VII's Last Loves: Alice Keppel & Agnes Keyser p. 48 London: Sutton Publishing
  5. Souhami, Diane (1998). Mrs. Keppel and Her Daughter p. 18 New York: St. Martin's Press
  • Edmund Lodge, The Peerage of the British Empire, Saunders and Otley, (lire en ligne), p. 20

Liens externesModifier