Ouvrir le menu principal

William Delannoy

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delannoy.

William Delannoy
Illustration.
William Delannoy en 2019.
Fonctions
Maire de Saint-Ouen
puis de Saint-Ouen-sur-Seine
En fonction depuis le
(5 ans, 7 mois et 6 jours)
Élection
Prédécesseur Jacqueline Rouillon-Dambreville
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Paris 18e
Nationalité Française
Parti politique UDI

William Delannoy, né le , est un homme politique français.

Membre de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), il est maire de la commune de Saint-Ouen (devenue Saint-Ouen-sur-Seine) depuis 2014 et vice-président de communauté d'agglomération Plaine Commune.

BiographieModifier

William Delannoy naît le dans le 18e arrondissement de Paris. Il effectue sa scolarité à Michelet.

Il est conseiller municipal d'opposition à Saint-Ouen de 1995 à 2014. Lors des élections municipales de 2014, la liste qu’il conduit l’emporte au second tour avec 53,2 % des voix, devant celle de Jacqueline Rouillon-Dambreville (PCF), maire sortante[1]. Il est dans la foulée élu maire de Saint-Ouen par le nouveau conseil municipal.

Le , il est conseiller métropolitain délégué de la métropole du Grand Paris[2].

Il ne parraine aucun candidat pour l'élection présidentielle de 2017[3].

Le 31 décembre 2017, il refuse de renouveler le bail d'un bâtiment occupé par l'association culturelle Mains d'œuvres afin de créer un conservatoire. L'association propose alors une cohabitation avec le conservatoire afin de continuer ses actions. La municipalité refuse et saisit le tribunal de grande instance de Bobigny, qui ordonne le 2 juillet 2019 l’expulsion des occupants sans droit ni titre. Le 8 octobre 2019, la mairie expulse l'association Mains d'œuvres des locaux sans attendre l'audience d'appel, mettant ainsi 70 salariés au chômage technique[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Saint-Ouen, résultats municipales 2014 », Le Parisien (consulté le 5 avril 2014)
  2. Laurent Terrade, « Métropole du Grand Paris : "Nous avons tout à construire" : Patrick Ollier, député-maire (LR) de Rueil-Malmaison a été élu vendredi 22 janvier président de la Métropole du Grand Paris (MGP). Il devient ainsi le premier président de cette nouvelle collectivité née le 1er janvier 2016. Retour sur la mise en place et la gouvernance d'une entité aussi inédite que complexe avec ses douze "territoires" se substituant aux anciens EPCI. », Localtis Info,‎ (lire en ligne).
  3. Sébastien Thomas, « Seine-Saint-Denis : quel candidat à la présidentielle votre élu a-t-il parrainé ? », leparisien.fr, (consulté le 22 mars 2017)
  4. Par Hélène HausLe 8 octobre 2019 à 11h15 et Modifié Le 8 Octobre 2019 À 19h49, « Saint-Ouen : après l’expulsion, le centre culturel Mains d'œuvres « va se battre » », sur leparisien.fr, (consulté le 9 octobre 2019)

Lien externeModifier