Ouvrir le menu principal
Will You Be There

Single de Michael Jackson
extrait de l'album Dangerous
Face B Man in the Mirror
Girlfriend
Sortie Drapeau : Europe 14 juin 1993 (et 1er août 1993 au Japon)
Durée 7:35 (Album version)
5:22 (Edit)
3:39 (Radio edit)
Genre Gospel
Compositeur Michael Jackson
Producteur Michael Jackson
Bruce Swedien

Singles de Michael Jackson

Pistes de Dangerous

Will You Be There est une chanson de Michael Jackson et le 8e single extrait de l'album Dangerous. Cette chanson est également audible dans le générique de fin du film Sauvez Willy. Michael Jackson fut accusé de plagiat par un compositeur italien, Albano Carrisi, qui accusa la chanson d'être une copie de son titre I Cigni di Balaka (Les Cygnes de Balaka). Il s'est avéré que même si les deux chansons avaient des airs similaires, l'accusation de plagiat ne s'appliquait pas car toutes les deux étaient en fait inspirées d'une chanson traditionnelle amérindienne[1]. Will You Be There fut interprétée par Jennifer Hudson et ses chœurs, lors des funérailles de Michael Jackson, le 7 juillet 2009.

Clip et interprétationModifier

Le clip, qui dure environ 6 minutes, est un mélange de représentations scéniques, d'images du Dangerous World Tour, d'une session MTV, puis d'images archivées de Michael Jackson saluant la foule d'un balcon. L'ouverture de la chanson que l'on entend sur l'album, qui est une partie de la Symphonie n°9 de Beethoven en ré mineur, est supprimée ; le clip démarre directement sur les chœurs, tandis que la caméra surplombe un public en délire. Afin de rendre les images plus réalistes dans l'ensemble, les cris de ce dernier sont toujours présents. Dans la représentation scénique, on peut voir Michael Jackson chanter près d'une voiture taguée, qui n'est pas sans rappeler le clip de Black or White, autre single tiré de l'album Dangerous. Cette fois-ci, au lieu d'arborer des symboles de racisme, la voiture est entièrement peinte de couleurs vives faisant penser aux couleurs des hippies. En guise de conclusion, un ange descend du ciel pour étreindre le chanteur. Par ailleurs, sur la fin du vidéo clip (comme dans le single), Jackson prononce a cappella les paroles suivantes :

« In our darkest hour / In my deepest despair / Will you still care? / Will you be there? / In my trials / And my tribulations / Through our doubts / And frustrations / In my violence / In my turbulence / Through my fear / And my confessions / In my anguish and my pain / Through my joy and my sorrow / In the promise of / Another tomorrow / I'll never let you part / For you're always in my heart. »

Traduction : « Dans notre heure la plus sombre / Dans mon désespoir le plus profond / Te soucieras-tu toujours de moi ? / Seras-tu là ? / Dans mes épreuves / Et mes malheurs / Pendant nos doutes / Et frustrations / Dans ma violence / Dans ma turbulence / Durant ma peur / Et mes confessions / Dans mon angoisse et ma douleur / Par delà ma joie et ma tristesse / Dans la promesse d'un / Autre lendemain / Je ne te délaisserai jamais / Car tu es toujours dans mon cœur. »

Will You Be There est une chanson qui peut être interprétée comme une question adressée à un ami, tout comme à Dieu. En effet, les paroles et la musique d'inspiration gospel, sont ouvertes à la fois à l'interprétation laïque comme religieuse. Toutefois, des paroles comme « The River Jordan » (« La rivière Jourdain ») ou « In the promise of another tomorrow » (« Dans la promesse d'un autre lendemain ») laissent à penser que la chanson tendrait davantage vers le thème religieux. Will You Be There est ainsi l'occasion, pour le chrétien qu'était Michael Jackson, d'exprimer sa foi, avec les doutes et remises en question que celle-ci implique. Dans l'album, un autre titre, Keep the Faith (« Garde la foi »), avec également des influences gospel, aborde une thématique similaire.

Classement musicalModifier

CréditsModifier

  • Michael Jackson – chants, voix de fond.
  • The Andrea And Sandra Crouch - Chœur de gospel
  • Greg Philliganes, Brad Buxer – claviers.
  • Michael Boddicker, Rhett Lawrence – synthétiseurs.
  • Bruce Swedien, Brad Buxer – percussions.
  • Michael Jackson – arrangements rythmiques et vocaux.
  • Johnny Mandel – arrangements et conduction de l'orchestre.


Notes et référencesModifier

Liens externesModifier